Attentat de Paris: Macron appelle à ne pas céder à la panique

Attentat de Paris: Macron appelle à ne pas céder à la panique

Emmanuel Macron lors de l'émission "15 minutes pour convaincre" dans les studios de France 2 à Saint-Cloud, le 20 avril 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 21 avril 2017 à 09h05

Attentat de Paris: Macron appelle à ne pas céder à la panique ni "à l'instrumentalisation qui serait d'utiliser la peur"

Emmanuel Macron a appelé vendredi au lendemain de l'attentat ayant tué un policier sur les Champs-Elysées à Paris à ne pas céder à la panique ni "à l'instrumentalisation qui serait d'utiliser la peur", tout en jugeant que "nous vivrons durablement avec la menace terroriste".

"Ce qui est recherché par nos assaillants c'est à la fois la mort, le symbole, créer la panique, troubler un processus démocratique qui est celui de l'élection présidentielle", a déclaré le candidat d'En Marche sur RTL.

"Je pense que nous devons toutes et tous avoir un esprit de responsabilité dans cette période extrême, c'est-à-dire ne céder en rien à la panique, ne céder en rien à l'instrumentalisation qui pourrait être tentée, qui serait d'utiliser la peur", a-t-il poursuivi. "Parce que ce que cherchent justement ces terroristes, c'est la peur, c'est de fracturer le pays, c'est de le diviser. Ils ne peuvent pas nous vaincre, ils peuvent nous affaiblir".

"Le risque zéro n'existe pas. Quiconque prétendrait qu'avec lui ou elle il n'y aurait pas de tel risque est à la fois irresponsable et mensonger", a affirmé M. Macron, citant la candidate du Front national Marine Le Pen.

"Marine Le Pen n'est pas celle qui pourra protéger nos concitoyens", a-t-il insisté, jugeant "ridicule" le rétablissement des frontières qu'elle propose.

M. Macron a également estimé que "mettre tous les fichés S en prison n'a aucun sens".

"La clé, c'est de renforcer le renseignement", a-t-il martelé, rappelant qu'il propose dans son projet "de renforcer les moyens du renseignement territorial" et "de pouvoir mieux consolider et coordonner tout ça". 

"C'est pour ça que l'un des engagements que j'ai pris, si je suis élu, dans les premières semaines, c'est de créer une task-force anti-Daech, qui 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, auprès du président de la République, sera en charge de la coordination des services de renseignement".

M. Macron a précisé qu'il "continuera(it) l'agenda de la journée", mais qu'il avait annulé les deux rassemblements publics prévus, à Rouen et Arras, pour des raisons "de décence", et aussi d'"efficacité" quant à la mobilisation des forces de l'ordre.

 
264 commentaires - Attentat de Paris: Macron appelle à ne pas céder à la panique
  • Tous les candidats disent la même chose évidemment mais on choisit , comme par hasard, Macron pour s'exprimer sur le sujet, histoire de lui donner une image sécuritaire à 2 jours des élections !

  • L'angélisme et l'inexpérience de certains candidats sont désormais balayés par cette nouvelle attaque islamiste commise par des terroristes qui se moquent de la démocratie..

  • Mais qu'il se taise ce parvenu...

  • Ce qui veut dire : habituez vous car on ne changera rien. Tout le monde pourra continuer à venir, tout le monde sera nationalisé et personne ne sera expulsé.

  • Ceux qui voient dans Macron la politique de Hollande ne l'ont certainement pas écouté et encore moins lu son programme. Les Français veulent le changement, mais continuent à voter pour tous ces politiques qui ont amené la France dans la situation d'aujourd'hui. Fillon , Melanchon, Le Pen, Hollande, tous des rentiers de la politique, préoccupé par leur situation et leur carrière.
    Macron est le seul a apporté le changement dans toute cette oligarchie.

    CatonAncien  (privé) -

    Macron c'est d'abord et surtout :
    - une augmentation de près de 2% de la CSG ponctionnée sur tous les revenus, retraite et salaire auprès de laquelle la hausse de la TVA sur certains achats hors produits de consommation courante, soins etc.. est une bagatelle
    - la taxation d'un loyer fictif pour les propriétaires de leur logement
    - l'auteur du CICE qui a versé des milliards au Medef de Gattaz sans aucune contrepartie en matière des emplois promis
    - le refus de bloquer les salaires indécents des grands patrons
    - le blocage de vos économies au moyen de la loi Sapin 2 et si besoin la confiscation de 10 à 20% comme à Chypre ou en Grèce

    Alors allez y votez mais ne venez pas pleurer dans 6 mois

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]