Attaque des Champs-Élysées : quand Philippe Poutou dérape complètement

Attaque des Champs-Élysées : quand Philippe Poutou dérape complètement©Capture vidéo
A lire aussi

Source Le Point, publié le vendredi 21 avril 2017 à 15h56

Jeudi 20 avril, Philippe Poutou participe, comme les dix autres candidats, à 15 minutes pour convaincre sur France 2. Au même moment avait lieu, sur les Champs-Élysées, une fusillade qui a fait un mort chez les policiers, et deux blessés.

C'est le moment qu'a choisi Philippe Poutou, ignorant apparemment l'événement, pour expliquer qu'il souhaitait désarmer la police pour lutter contre les dérives. "La police au contact n'a pas besoin d'être armée. (...) On veut désarmer les policiers car ils agressent dans les manifs, les jeunes et les quartiers populaires. (...) Il y a la répression policière dans les quartiers, avec 10 à 15 jeunes qui sont tués sous les coups de la police chaque année", lance alors le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA).



Ce faisant, Philippe Poutou ne juge pas utile de modifier les positions du parti face à un évènement d'une telle ampleur, qui intervient seulement trois jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. Pour lui, il est toujours nécessaire de désarmer les forces de l'ordre "pour faire stopper les violences policières, pour que les policiers ne soient plus considérés comme des ennemis". Et le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste de déplorer ce "droit à la bavure" induit par les nouvelles dispositions législatives.

 
798 commentaires - Attaque des Champs-Élysées : quand Philippe Poutou dérape complètement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]