Assemblée: Eric Woerth élu président de la commission des Finances

Assemblée: Eric Woerth élu président de la commission des Finances

Eric Woerth, le 27 juin 2017 à l'Assemblée nationale, à Paris

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 29 juin 2017 à 13h41

Eric Woerth, député LR de l'Oise et ancien ministre du Budget, a été élu jeudi président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, au troisième tour de scrutin, selon plusieurs députés.

Pour ce vote à huis clos, auquel les députés REM et MoDem n'ont pas participé sachant que cette présidence revient traditionnellement à l'opposition, trois tours ont été nécessaires pour départager les candidats. 

M. Woerth l'a finalement emporté, à la majorité relative, avec 13 voix contre 7 pour Charles de Courson (UDI, groupe "constructifs") et 6 pour Valérie Rabault (Nouvelle Gauche, ex-PS). Présent au premier tour, Eric Coquerel (LFI) a retiré sa candidature ensuite.

Réélu pour un quatrième mandat de député de la 4e circonscription de l'Oise face à une candidate REM, M. Woerth, 61 ans, a été ministre du Budget de 2007 à 2010, puis du Travail en 2010. Il avait dû quelques mois après quitter le gouvernement en raison de sa mise en cause dans l'affaire Liliane Bettencourt, avant d'être finalement relaxé en mai 2015. 

Longtemps trésorier de l'UMP, il avait été chargé du projet LR lorsque Nicolas Sarkozy avait repris le parti, ainsi que du projet pour la campagne présidentielle de François Fillon. 

M. Woerth avait été choisi par le groupe LR mercredi pour la présidence de la commission des Finances, aux dépens du sortant Gilles Carrez. 

"Il y a, traditionnellement, la commission des Finances avec un président au premier groupe d'opposition", avait noté il y a huit jours le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner, ayant "le sentiment que ce sera un représentant des Républicains +canal historique+".

Mais son élection jeudi n'était pas acquise, notamment après le psychodrame dans la nuit autour du choix comme questeur de "l'opposition" de Thierry Solère, un "constructif" LR, et non d'Eric Ciotti, un LR historique.

Sur fond de bataille autour de la répartition de postes clefs, le chef de file des députés LR Christian Jacob en a appelé mercredi dans la soirée par courrier au nouveau président de l'Assemblée François de Rugy pour que les élus de la majorité REM n'interfèrent pas dans le choix du président de la commission des Finances.

Et si le président sortant de la commission, Gilles Carrez, plus consensuel, avait été choisi comme candidat par le groupe LR, "Charles de Courson et Valérie Rabault n'y seraient pas allés", selon une source parlementaire.

La France insoumise, qui a présenté Eric Coquerel comme candidat, revendiquait aussi la présidence de cette commission. Elle se considère "seul groupe" d'opposition, a déclaré mardi son président Jean-Luc Mélenchon, selon lequel son groupe sera "sans doute" le seul dont "tous les membres voteront contre la confiance au gouvernement" d'Edouard Philippe.

Le rapporteur général du budget sera finalement Jean-Noël Giraud, 57 ans, membre du groupe REM issu des radicaux de gauche, seul candidat jeudi, de source parlementaire.

Pour ce poste charnière stratégique entre la majorité et le gouvernement, le groupe La République en marche avait initialement élu en interne mercredi Laurent Saint-Martin, novice à l'Assemblée de 32 ans, selon un communiqué du parti.

La commission des Finances aura comme vice-présidents Jean-Noël Barrot, Laurent Saint-Martin et Emilie Cariou, tous trois REM, ainsi que Charles de Courson, élu au second tour, sachant que les députés REM n'ont pas pris part au vote.

 
111 commentaires - Assemblée: Eric Woerth élu président de la commission des Finances
  • 2,5 millions d’euros pour une forêt de 57 hectares

    L’affaire de l’hippodrome de Compiègne avait défrayé la chronique à la fin du mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy. En juillet 2010, son ministre du Budget, Eric Woerth, avait autorisé la vente, sans appel à la concurrence, de cette parcelle de forêt de 57 hectares à la Société des courses de Compiègne pour la somme de 2,5 millions d’euros


    c'est le meme ????

  • Super, les impôts vont baisser! C'était au programme de la droite, et une bonne droite ne peut mentir...T'as rien compris, c'est les impôts des riches qui vont baisser! Toi ta CSG elle va bondir à 408 euros/an , pour 2000 euros mensuels de retraite. Et ce n'est qu'un début, car il faut rembourser la dette de la France, mais attention: sans toucher aux privilégies et au environ 85 milliards d'évasion fiscale, ni en taxant les combinards qui ont utilisé, directement ou indirectement de l'argent de la France pour faire leur petite pelote personnelle, ni vu ni connu je t'embrouille. Non, tu vas payer, tu vas te serrer la ceinture que tu n'auras plus les moyens de t'acheter. Notre seul espoir c'est dans Macron, un homme de gauche, comme moi, disait Valls, qui doit s'y connaître...Hé, Oh, je blague...non pas le goulag.

  • Pas la peine de vociférer. Vous avez voté Macron c'est logique il fait du Macron, du neuf avec des vieux?
    Les nouveaux au garde à vous, vous n'avez rien à dire!
    En ce qui concerne les milliards disparus ne pas oublier qu'il était ministre de l'économie il y a un an.
    Nous en avons pour cinq ans, à moins que?

  • Le printemps est passé mais les cigognes sont juste de retour.

  • Woerth aux finances ! ! ! Alors là , la France est sauvée ! ! ! !
    A mourir de rire........

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]