Affaires : "Le système fonctionne bien mieux aujourd'hui", assure Edouard Philippe

Affaires :

Le Premier ministre Edouard Philippe à l'hôtel Matignon, le 6 juin 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 24 juin 2017 à 15h50

Le Premier ministre est convaincu que, malgré les scandales qui éclatent, la classe politique agit de manière plus vertueuse de nos jours par rapport aux décennies passées.

Les règles qui administrent la vie politique ne sont pas les mêmes que celles qui avaient cours du temps du général de Gaulle ou de François Mitterrand.

Le chef du gouvernement actuel le reconnaît : en matière de transparence et de respect des normes, le "degré d'exigence, de sensibilité" des électeurs est devenu bien plus élevé. "Et tant mieux !", se félicite Edouard Philippe dans un entretien à Ouest-France publié samedi 24 juin. Le Premier ministre estime que la sphère politique respecte cette demande de transparence que formulent de plus en plus ouvertement les Français.

"La France, sous pression, (...) est en train de transformer la façon d'organiser sa vie démocratique", a déclaré le locataire de Matignon, en commentaire à la démission de quatre ministres la semaine dernière, dont François Bayrou et Marielle de Sarnez. Ces deux figures du MoDem, allié d'Emmanuel Macron depuis la campagne présidentielle, sont embourbées dans une affaire d'emplois fictifs présumés au sein du Parlement européen. "Je comprends le trouble dans l'opinion", a assumé le Premier ministre, "mais il n'y a eu, en revanche, aucune mise en examen". "La règle, que j'assume, que je répète, c'est de dire qu'un ministre peut rester au gouvernement aussi longtemps qu'il n'est pas mis en examen", rappelle-t-il. "On travaille à faire une loi, non pas pour dire que le passé n'a jamais eu lieu, mais pour faire en sorte qu'un certain nombre de situations à l'origine des affaires ne puissent plus avoir lieu."



"Il y a 40 ans, ce n'était pas l'âge d'or !", poursuit le Premier ministre. Pour lui, la moralisation de la vie publique s'est faite au fil des décennies et des polémiques. "Les pratiques politiques étaient considérablement plus critiquables qu'elles ne le sont aujourd'hui. (...) Le financement des partis, ou toute une série de pratiques dont on pensait qu'elles ne choquaient pas, ont été corrigés à travers des crises, des scandales. Le système fonctionne bien mieux aujourd'hui", assure-t-il à Ouest-France.

Radio France a diffusé vendredi une enquête dans laquelle témoigne, sous couvert d'anonymat, un ancien assistant parlementaire européen UDF de la période 2004-2009. Cette personne assure que plusieurs assistants de députés européens n'effectuaient aucun travail à Strasbourg ou à Bruxelles, mais œuvraient à Paris pour le parti. Le parquet de Paris a ouvert le 9 juin une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit".

 
71 commentaires - Affaires : "Le système fonctionne bien mieux aujourd'hui", assure Edouard Philippe
  • avatar
    quiyatiletpourquoi  (privé) -

    Pourquoi cette cerise ? n'aurais pas le droit de m'exprimer et au nom de quoi ?
    avec 4 démissions en un mois et pour des affaires qu'eux mêmes reprochaient aux autres , si c'est cela qui fonctionne bien , qu'en serait 'il si cela ne fonctionnait pas ? Il nous prend vraiment pour des demeurés .

  • Si Edouard le dit alors...

    Ferrand limogé de son ministère et nommé comme député quel bel exemple des irreprochables

  • Si vous saignez les Français moyens avec la CSG et gavez les pontifs , on jugera .

  • çà s'appelle la méthode Coué ......

  • Pour croire de telles contre-vérités il faut être naïf. Depuis des décennies et jusqu'à ce jour le canard enchaîné et Médiapart relatent toutes les semaines les escroqueries des politiques et les sommes détournées sont colossales. Philippe cherche t-il à protéger ses copains issus de la bande à Sarkozy et Fillon ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]