"Affaire" Penelope Fillon : la défense laborieuse des soutiens de François Fillon

François Fillon et Bruno Retailleau, le 30 novembre 2015, au Mans

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 25 janvier 2017 à 13h51

Quand le navire est malmené, on sort les rames. Les principaux soutiens de François Fillon sont montés au front, mercredi 25 janvier, pour défendre leur poulain après l'article polémique du "Canard enchaîné", qui a révélé que la femme du candidat de la droite et du centre pour la prochaine élection présidentielle, Penelope Fillon, avait été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari ou du suppléant de celui-ci, ainsi que par la Revue des deux mondes, propriété de "l'homme d'affaires et d'influence Marc Ladreit de Lacharrière", "un bon ami de la famille" Fillon, selon Le Canard.

Thierry Solère, porte-parole du candidat de la droite à la présidentielle, a confirmé que Penelope Fillon avait "bien été la collaboratrice de François Fillon".

Le fait d'embaucher des proches (conjoints ou enfants par exemple) comme collaborateurs à l'Assemblée ou au Sénat n'est pas interdit pour les parlementaires, à condition que ce ne soit pas un emploi fictif. C'est sur ce point sensible que les "porte-flingues" de l'ancien Premier ministre se sont concentrés, tâchant chacun de sortir leur champion de la controverse naissante, non sans quelques atermoiements.

Invité de LCI mercredi, Bruno Retailleau a insisté sur l'implication "locale" de la femme de François Fillon. "C'est une élue sarthoise !", a t-il martelé. "Allez en Sarthe et demandez si Penelope Fillon, on la voit ou on ne la voit pas. Evidemment à Paris, beaucoup moins", a t-il expliqué, évoquant "le prisme médiatique parisien".


"Il faudrait peut-être la cantonner comme j'ai lu dans cet article à la confection de confitures ou de tartes aux pommes ?", s'est-il ensuite aventuré. Problème : si le "Canard" évoque les "activités domestiques" de la potentielle future première dame, l'article ne la réduit pas à cela.

Sur France Inter, Bernard Accoyer a lui choisi d'expliquer qu'il a croisé à de nombreuses reprises la femme de François Fillon à Paris. "Penelope Fillon a toujours été à ses côtés", détaille le député de Haute-Savoie. "Je l'ai vue dans de multiples circonstances, y compris à l'Assemblée nationale", précise celui qui a occupé le perchoir de l'Hémicycle de 2007 à 2012.

"Je ne connais pas le détail de son travail, ce que je peux dire c'est que je l'ai vue souvent", a t-il poursuivi, hésitant. "C'est une femme qui partage, discrètement c'est vrai, les soucis, la vie de son mari". "Elle s'est engagée au niveau local et au niveau national", explique t-il, évoquant une situation relativement fréquente à l'Assemblée.

Du côté de l'une des porte-parole du candidat, on fait valoir la normalité d'une telle situation par rapport à d'autres métiers : "Dans le milieu artistique, les acteurs travaillent souvent en famille, les médecins, il peut arriver que ce soit de père en fils... et bien je ne vois pas pourquoi les hommes politiques ne pourraient pas avoir des enfants ou des conjoints qui soient proches des activités familiales. Ce qui compte c'est qu'ils aient les diplômes !", a expliqué Florence Portelli sur France Info. Bruno Retailleau a également défendu la "compétence" de la femme de l'ancien patron de Matignon, mentionnant ses diplômes en "droit et en lettres."

 
157 commentaires - "Affaire" Penelope Fillon : la défense laborieuse des soutiens de François Fillon
  • il me semble que ce fillon avait bien calculer son coup mais voila c'est l'arroseur arroser car sans cette superbe procureur qui connait son droit par coeur elle a vus venir cette loi qui pouvait prescrire leur larcin apres 12 ans mais c'etait sans conter sans cette magistrate chevronneé fillon a jouer il a perdue maintenant qu'il paye mais en tant comme il le dit qu'il et catholique je pense qu'il peut faire une belle obole a la paroisse avant d'aller en prison

  • Quand je vois que parce que je ne vote pas, certains me disent que je fait le jeu du FN !!!! Et Fillon il fait quoi alors ?

  • Retailleau, ça a l'air d'être une flèche !! En revanche à l'attention des fanas de François Fion le problème ce n'est pas d'avoir mis sa femme comme attachée parlementaire, mais d'en avoir fait des emplois fictifs. Idem pour ses rejetons. Évidemment c'est plus rassurant de dire que c'est un complot de la gauche......

  • Copé, Juppé, Sarkozy qui ont été traités comme des moins que rien par Fillon lors du débat, ne sont pas homme à rester sans réponse et sans réaction : on n 'est trahi que par les siens car ce sont eux qui vous connaissent le mieux.

  • C'est certain que pour les confitures et la tarte aux pommes faut laisser faire les sans-noms vous savez ceux d'en bas les sans intérêts ceux à qui ont fait un sourire de façade à l'approche d'élections. Mais détrompez-vous ceux là ne sont pas tous dupes.....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]