Affaire Penelope Fillon : l'ex-journaliste Christine Kelly se dit "menacée"

Affaire Penelope Fillon : l'ex-journaliste Christine Kelly se dit

L'ex-journaliste Christine Kelly, en août 2009 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 25 janvier 2017 à 22h40

L'ex-journaliste Christine Kelly, auteur d'une biographie sur François Fillon en 2007, a affirmé ce mercredi sur Twitter avoir reçu des "menaces" et des "pressions" par téléphone d'une "équipe politique" qu'elle n'a pas nommée. "À l'équipe politique qui me menace sur ma messagerie, je déteste les menaces et je ne succombe pas aux pressions.

Premier avertissement", a écrit l'ex-membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).



"Oui, j'ai reçu des pressions", a-t-elle précisé par la suite à l'AFP. "On m'a appelée au téléphone, et on m'a laissé deux messages depuis ce matin. Je les garde, et je les garde secrets. Mais je n'aime pas ça du tout et le deuxième avertissement sera public". Christine Kelly a publié son livre "Le Secret et l'ambition" (Éditions du Moment) après la nomination de François Fillon à Matignon sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Elle avait pour l'occasion rencontré l'ancien député de la Sarthe ainsi que son épouse et leurs proches.

"JE N'AI JAMAIS ENTENDU DIRE QUE PENELOPE FILLON TRAVAILLAIT"

Interrogée par le Canard Enchaîné sur le rôle de Penelope Fillon, elle a déclaré à l'hebdomadaire : "C'est surprenant. Je n'ai jamais entendu dire que Mme Fillon travaillait. Personne ne m'a parlé de cela. Ce n'est pas non plus ce qui est ressorti d'un entretien que j'ai eu avec elle et de plusieurs autres avec François Fillon. Elle m'a juste dit qu'elle assistait aux réunions de François Fillon lors des campagnes mais pour moi, c'était vraiment la femme au foyer qui s'occupait de ses enfants".

Selon Le Canard enchaîné, Penelope Fillon aurait "perçu environ 500.000 euros bruts" entre 1998 et 2012, notamment en tant qu'attachée parlementaire de son mari et de son suppléant à l'Assemblée nationale, alors que la réalité de son travail n'est pas établie. Le parquet financier (PNF) a ouvert une enquête pour détournement de fonds publics et abus de biens sociaux. L'hebdomadaire satirique affirme aussi que Penelope Fillon a été salariée, entre mai 2012 et décembre 2013, de la Revue des deux mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, PDG de Fimalac et ami de François Fillon. Aux dires de l'ancien directeur de cette revue, elle n'aurait signé que "deux ou trois notes de lecture".

"DES BOULES PUANTES" POUR FRANÇOIS FILLON

François Fillon a jugé mercredi soir que l'enquête ouverte "permettra de faire taire une campagne de calomnie". Il a également demandé à être reçu "dans les plus brefs délais" par le PNF. Le député de Paris s'est également "étonné que des faits aussi anciens et légaux fassent l'objet d'une telle campagne, à trois mois du premier tour de l'élection présidentielle". Le candidat avait dénoncé des "boules puantes" dans la matinée. Un collaborateur de droite, qui travaille de longue date à l'Assemblée, a confié à l'AFP que "beaucoup de gens tombent des nues" parce que l'ancien Premier ministre s'était construit une image "d'homme intègre".


L'affaire que les internautes ont vite surnommée "Penelopegate" a suscité une tornade de tweets : plus de 103.000 tweets ont été publiés sur le sujet depuis mardi 15h30 et parmi eux l'un signé... Edward Snowden. "Ce sujet est le plus discuté depuis hier. C'est autant que la primaire de la gauche et tous les candidats confondus sur les dernières 24 heures", a souligné le cabinet d'analyses Visibrain.

 
128 commentaires - Affaire Penelope Fillon : l'ex-journaliste Christine Kelly se dit "menacée"
  • 1) je ne suis pas supportrice de Mr Fillon
    2) j'utilise mes neurones
    3) si Mme Fillon n'a pas assisté son époux
    4) ce parlementaire a tout accompli tout seul
    5) c'est donc un surhomme
    6) qu'il faut vite choisir pour sauver miraculeusement un pays en faillite...

  • C'est tous les politiques qui pratiquent ''l'attaché parlementaire'' il y a une liste de 87 députés socialistes qui circule et qui emploient leur conjointe ou conjoint , leur fils , leur fille même s'ils ont un emploi par ailleurs
    ( médecin, pharmacien, exploitant forestier , gérante de société , employé aà temps plein à la m
    Mutualité Sociale Agricole , intermitent spectacle , actrice ,enseignante , conseillère régionale , maitre de conférence à l'université de Cergy-Pontoise , auto-entrepreneur , restauration , responsable de gestion d'un labo hospitalo-universitaire , Présidente de la société S,G,I, etc.....etc.....
    Voilà nos chers hommes et femmes politiques qui se régalent sur notre dos et nous votent leurs impôts Quel est lequel qui nous débarrassera de ces véreux
    C'est à désespérer mais ils vont voir le résultat au prochain vote
    A suivre Messieurs les politiques

  • Quel intérêt à donner un avertissement public pour des pressions reçues sinon qu'à répondre à des menaces par des menaces ?
    Si ces pressions justifient un dépôt de plainte qu'elle le fasse ou alors qu'elle garde ses informations pour elle mais elle seule. Nous n'avons pas à être comptable de leurs différends.

  • Mais mon dieu ,nous aimerions savoir la vérité, mais pas de la bouche de
    cette journaliste digne tout juste pour clooser.Nous attendons le véritable rapport de la justice...
    Dites nous qui était l'attaché parlementaire de Monsieur Fillon?
    puisque ce n'était pas son épouse.

    Pitié notre démocratie est en danger.
    Merci les médias ne soyez pas étonnés que
    les vents tournent ...mais dans le mauvais sens..

  • S'il arrive quelque chose à Mme Kelly , faudra pas oublier d'où ça vient !
    Ce qui m'ennuie , c'est que avec Fillon , on a oublié Tapie-Lagarde-Sarko : ils nous doivent plus de 400 Millions : c'est beaucoup plus que Fifille....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]