Affaire Penelope Fillon : Envoyé Spécial diffuse une interview accablante

Affaire Penelope Fillon : Envoyé Spécial diffuse une interview accablante

Penelope et François Fillon, en janvier 2017, à Paris

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 02 février 2017 à 22h28

Un gros caillou de plus dans la chaussure de François Fillon. Un reportage d'Envoyé Spécial a révélé la vidéo d'une interview de Penelope Fillon accordée à une journaliste britannique en 2007, alors que son mari venait d'être nommé Premier ministre par Nicolas Sarkozy.

Plongée dans la tempête politico-médiatique après les révélations du Canard Enchaîné, la femme du candidat à la prochaine élection présidentielle est soupçonnée d'avoir perçu plus de 900.000 euros de rémunération en tant qu'attachée parlementaire de son mari, poste considéré comme "emploi fictif" par le "Canard".

"SI JE N'AVAIS PAS EU LE DERNIER, JE SERAIS SANS DOUTE ALLÉE CHERCHER UN TRAVAIL"

En 2007, Penelope Fillon lâche plusieurs phrases à l'époque innocentes, mais qui sonnent aujourd'hui comme beaucoup plus embarrassantes. "Je n'ai jamais été son assistante ou quoique ce soit soit de ce genre", "je ne m'occupe pas non plus de sa communication" admet-elle.


Problème : au moment où elle prononce ces mots, elle a été salariée pendant au moins 4 ans comme attachée parlementaire, selon Envoyé Spécial. "J'ai toujours vécu que comme n'importe qui d'autre" explique t-elle encore à l'époque, évoquant notamment son rôle auprès de ses enfants et dans la vie de sa famille. "Si je n'avais pas eu le dernier, je serais sans doute allée chercher un travail", indique t-elle.

PENELOPE FILLON ÉTAIT-ELLE AU FAIT DE LA RÉALITÉ DE SA SITUATION?

Si elle nie être son "assistante", Penelope Fillon parle néanmoins de son implication auprès de son mari. "Je l'ai toujours accompagné dans ses campagnes électorales", "dans les meetings.." dit-elle, précisant qu'elle allait "glisser des prospectus sous les portes" ou encore qu'elle "allait dans des associations de personnes âgées", "mais rien de plus".

Envoyé Spécial a également donné la parole à plusieurs élus locaux fillonistes, dont la maire de Louailles (Sarthe).

Plusieurs personnalités ont rapidement réagi à la diffusion de ce reportage, notant la "sincérité" des propos relayés dans l'interview, et évoquant l'hypothèse d'une Penelope Fillon n'ayant pas connaissance de la situation. "Les mots avec lesquels Mme Fillon parle de l'image que ses enfants ont d'elle respirent la sincérité et la tristesse", a ainsi commenté Cécile Duflot. "Je ne crois pas que cette femme soit de la duplicité inouïe que signifierait sa connaissance de la situation", a t-elle ajouté, dans une série de tweets publiés peu après la diffusion du reportage.

Quelques heures avant la diffusion de ce reportage, François Fillon a repris la parole à l'occasion d'un meeting à Charleville-Mézières, où il a dénoncé des attaques d'une "violence inouïe" "soigneusement préparées dans les arrière-cuisines". "Je comprends que ces accusations troublent certains d'entre vous, en raison de leur martèlement, en raison de la répétition présentée habilement comme une accumulation de preuves, en raison des sommes avancées aussi", a-t-il lancé. "Mais des mensonges, fussent-ils répétés cent fois, ne parviendront jamais à constituer une demi-vérité", a-t-il ajouté, s'estimant victime d'attaques qui sont "du jamais vu sous la cinquième et même la quatrième République, cette dernière pourtant riche en barbouzeries politiques de toutes sortes".

Depuis une semaine, les enquêteurs enchaînent les auditions des principaux acteurs de l'affaire, notamment les époux Fillon, Marc Joulaud ou encore Marc Ladreit de Lacharrière. Des témoins ont aussi été entendus comme, jeudi, la secrétaire particulière de François Fillon, Sylvie Fourmont. D'autres auditions sont attendues, notamment celles des enfants du couple qui ont été rémunérés par l'ex-sénateur. Et après l'Assemblée, des documents pourraient être saisis au Sénat dans les prochains jours.
 
91 commentaires - Affaire Penelope Fillon : Envoyé Spécial diffuse une interview accablante
  • Ben voyons , au point ou on en est , il ne faut plus se priver , là aussi on veut faire de l'audience au détriment d'un seul homme , mais au final, il pourra leur faire un geste qui renverra chacun à s

  • Si tout est vrai et si la justice confirme, le couple Fillon va t il rembourser les 2 euros des primaires x 2 tourspuis les sommes des salaires fictifs ?

  • avatar
    bituit  (privé) -

    Alors que François semblait vierge du péché de cupidité, Pénélope était-elle généreuse pour transformer l' argent public et laïque en denier du Culte afin que l' église de Sablé sur Sarthe soit chauffée à l' heure de passer à confesse ?
    La justice pourrait bien leur faire rembourser jusqu'à hypothéquer le manoir et rouler en vieux diesel !

  • avatar
    bituit  (privé) -

    Pénélope va porter le chapeau pour Fillon comme Juppé l'a porté pour Chirac !
    Manquerez plus que le "Sournois" ait eu 2 vies, comme Tonton, avec l' illégitime entretenue sur le compte de son "assistante", trop bonne poire pour s'en apercevoir !

  • elise lucet ? mais c'est Jézabel!!! et vous savez comment elle a fini Jézabel ? au secours revient Jehu !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]