Accoyer (LR) assure qu'il n'y aura "pas d'explosion" de LR

Accoyer (LR) assure qu'il n'y aura

Le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer, le 24 avril 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le lundi 19 juin 2017 à 09h26

Le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer a assuré lundi matin sur Europe 1 qu'il n'y aurait "pas d'explosion" du parti. 

"Il n'y aura pas d'explosion, vous serez déçus sur ce point", a lancé M. Accoyer, qui ne se représentait pas comme député. Depuis plusieurs semaines, des membres de LR qui s'autoproclament "constructifs" se disent prêts à voter la confiance au gouvernement d'Edouard Philippe. 

"Dès qu'il y a un débat, des postures différentes, on dit explosion, à chaque fois nous y avons droit, nous avons des instances" au sein de LR. Le bureau du groupe à l'Assemblée est notamment chargé de "débattre de la ligne politique", sur "les textes" et sur la "question de confiance", a-t-il énuméré.

"Je pense que nous resterons unis", a-t-il insisté, sans exclure qu'il y aura "un débat" sur la confiance au gouvernement car "quand on est dans l'opposition par principe de construction on ne vote pas la confiance au gouvernement, après il y aura certainement sur ce point un débat". 

Il a précisé qu'il y avait pour l'instant "110-115" députés LR.

Il a aussi indiqué qu'il proposerait mercredi "un calendrier" et "une méthode de travail" et reconnu qu'il y avait "un problème de leadership" à LR après la défaite à la présidentielle et aux législatives. 

Les militants s'exprimeront à l'automne pour élire leur nouveau président, a-t-il précisé, "avant la fin de l'année, novembre ou début décembre". Il a exclu de se présenter et indiqué que François Baroin avait indiqué qu'il ne sera pas non plus candidat. 

Le sarkozyste Brice Hortefeux s'est déclaré pour "l'unité" du groupe à l'Assemblée nationale, avec à sa tête Christian Jacob, patron sortant des députés LR. Interrogé sur CNews sur qui devait prendre la tête de LR, il "revendiqué clairement amitié pour Laurent Wauquiez", pressenti pour être candidat à la présidence de LR à l'automne. 

"Je participerai au débat de cette indispensable construction", a promis M. Hortefeux.

 
182 commentaires - Accoyer (LR) assure qu'il n'y aura "pas d'explosion" de LR
  • c'est certain que se retrouver gros Jean comme devant, avec 110/115 députés ( très certainement fragmenté en deux groupes parlementaires) cela doit être terriblement frustrant !

  • Mettre son égo de côté, penser collectif et tout ira bien. Messieurs c'est sur le terrain qu'on vous attend. Les électeurs comptent sur vous.

    Il y a encore des électeurs pour ce parti ? Ah oui, les vieux et les jeunes bcbg têtes à claques plus vieux dans leurs têtes que les vrais vieux.

  • Wauquiez a réellement manqué de courage en ne s'affirmant pas comme l'homme providentiel lors du pénélopegate. A ne pas vouloir prendre de risques alors que Fenech ouvrait la route à un plan B, il a montré ses limites. Désormais, il attendra peut-être 15 ans avant de pouvoir prétendre à la place présidentielle car Macron va sûrement tout faire pour la conserver.

    Vous imaginez sérieusement que les Français éliront un jour wauquiez ??? Réalisez-vous l'impopularité extrême et méritée de ce personnage hautement antipathique ? Copé aurait plus de chance, c'est dire !

  • Je ne crois rien, je ne prédis rien, je dis simplement Au travail Messieurs ! Vous en avez besoin, ce sera dur et les Copains après !!!

  • Cette belle majorité, constituée de "primoaccédants" me fait déjà rigoler...Tout d'abord, parce qu'il faut la relativiser ! Quand on pense qu'il y a eu 57% d'abstention, pas de quoi en faire un triomphe ! Ce serait plutôt un désaveu ! En écoutant les déclarations des "petits nouveaux", qui ne savent que réciter les phrases écrites sur leur profession de foi, j'ai peur ! Cette majorité godillot représente t-elle le peuple français, je réponds non ! Ses membres ne sont que les employés serviles d'une " start up" éphémère !

    Oui. Et c'est même pire que ça: il faut enlever 9,87% des votants qui ont voté blanc ou nul au 2ème tour des législatives. Donc moins de 40% ont pris position pour un candidat.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]