"You're fired" : Donald Trump fait le show devant la presse et fustige CNN

Donald Trump, à New York, le 11 janvier 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 11 janvier 2017 à 18h40

Elle était attendue, et elle n'a pas déçu. La grande conférence de presse officielle de Donald Trump a donné lieu à un véritable show de la part du président-élu, qui a mis en scène sa prise de parole du début à la fin, avec d'imposantes piles de documents entreposées à côté de son pupitre.

"Nous allons créer des emplois. J'ai dit que j'allais être le plus grand créateur d'emplois que Dieu ait jamais créé. Je le pense vraiment", a t-il notamment lancé.

Au lendemain des révélations sur de potentielles "informations compromettantes" détenues par la Russie sur Donald Trump, son porte-parole a d'abord dénoncé des publications "scandaleuses et irresponsables" de la part de Buzzfeed, qu'il a qualifié de "blog de gauche". Le futur 45e président des Etats-Unis a ensuite commencé en se livrant à une déclaration d'amour à "la plupart des médias", saluant leur professionnalisme, avant de fustiger les agences de renseignement, Buzzfeed, et CNN. "Je ne vous donne pas la parole, silence, vous êtes un média bidon" a t-il lancé à un journaliste de la chaîne de télévision internationale.


Interrogé sur les réunions organisées avec le renseignement américain, il a d'abord botté en touche, avant de critiquer "des opposants", "des gens malades", qui ont fait fuiter le document. "Ce rapport n'aurait même pas dû être imprimé, c'est un gâchis de papier".

TRUMP MONTRE LES MUSCLES

Le président-élu s'est ensuite exprimé sur les accusations de piratage visant la Russie, suite auxquelles l'administration Obama a pris des sanctions. Là encore, il a préféré détourner la question, en affirmant qu'il "y a beaucoup de hacking", évoquant la Russie mais aussi la Chine. Loin de lui cependant l'idée de se fâcher avec le Kremlin. "Si Poutine aime Donald Trump, devinez quoi, je considère ça comme un atout, pas un handicap!" a t-il lancé, avant de revenir à un de ses exercices de prédilection : taper sur le gouvernement sortant.
"La Russie combat l'Etat islamique", tandis que "cette administration a créé l'Etat islamique." "Est-ce que quelqu'un pense vraiment que Hillary serait plus forte face aux Russes que moi?" a t-il encore demandé. Quant au piratage, "la Russie n'aurait pas dû le faire, et je pense qu'il ne le fera pas". "La Russie aura bien plus de respect pour nous une fois que je serai au pouvoir", a t-il prédit.

Les documents révélés par Buzzfeed suggéraient que la Russie détient des vidéos compromettantes de Donald Trump. Face à ces allégations, Donald Trump a vanté sa méfiance. "Je suis entouré par des gardes du corps, et je leur dis toujours, soyez prudents!". "Dans ces salles, "les caméras sont tellement petites que tu peux pas les voir". Je leur dis tout le temps. "Soyez prudents, parce que tu veux pas te voir à la télévision". "Je suis aussi germophobe", a t-il ajouté en référence à des détails sordides du document.

"YOU'RE FIRED"

Il s'est également félicité de son comportement dans les affaires. "On m'a offert 2 milliards de dollars pour un deal à Dubaï, et je l'ai refusé. Je n'avais pas à le faire!", s'est-il félicité. Quant aux documents accumulés à côté de son pupitre, ils étaient là pour assurer sa conclusion. "Voici une partie de toutes les entreprises que mes deux fils vont gérer pendant que je suis président" a t-il expliqué, avant de finir avec sa formule fétiche, visiblement préparée : "Quand je reviendrai, je leur dirai soit "Bon boulot", soit 'Vous êtes virés'".

L'expression était devenue un "incontournable" de Trump à l'époque où il présentait l'émission de téléréalité "The Apprentice". Pas de réponse en revanche aux questions sur d'éventuels liens entre des membres de son cabinet et le Kremlin pendant la campagne de la présidentielle américaine.

 
37 commentaires - "You're fired" : Donald Trump fait le show devant la presse et fustige CNN
  • avatar
    CatonAncien  (privé) -

    La médiasphère dont l'objectivité est démontrée (!!!) ne nous ont pas dit que les services Russes avaient très sportivement fourni aux américains les videos compromettantes ... !
    A moins que les services américains aient piraté (ouh il parait que c'est vilain lorsque ce sont les russes) les services Russes ....
    Ou encore qu'ils aient tout bonnement "inventé" une histoire avec ce slogan "mentez mentez il en restera toujours quelque chose" ... tout au moins jusqu'à la destruction de l'Irak et de ses armes de destruction massive... et des photographies (déja) des camions transportant les laboratoires de Saddam Hussein.

  • c est bizarre il n as pas l air d avoir de discours écrit, d oreillettes ou de prompteur; c est diffèrent des politiques Français c'est étrange!

  • avatar
    Parole  (privé) -

    Les attaques contre Trump me rappelle les attaques contre Sarkozy, la machine a abattre est en marche

    avatar
    CatonAncien  (privé) -

    on n'a pas souvenir que Hollande ait été attaqué sur ses agapes chez laurent comme Sarkozy avec le Fouquets

  • avatar
    Parole  (privé) -

    Les attaques contre Trump me rappelle les attaques contre S

  • Il ferait mieux de démontrer sa bonne foi au lieu de montrer ses muscles!.Mais,bon, la tâche est rude et à l'impossible nul n'est tenu!

    avatar
    CatonAncien  (privé) -

    on vous accuse d'un forfait imaginaire et vous démontrerez qu'il n'existe pas .... sauf que c'est l'inverse c'est à celui qui accuse d'en apporter la preuve et pas des racontars de X ou Y

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]