Syrie : en perdant Dabiq, le groupe Etat islamique prend un coup au moral

par euronews-fr

Cela ne pourrait être qu’une “petite” bataille perdue pour le groupe Etat islamique mais c’est en fait un gros coup porté au moral de ses combattants et de ses chefs. Dabiq, ville hautement symbolique pour les jihadistes, est tombée ce dimanche matin aux mains de la rébellion syrienne, fortement épaulée par l’armée turque dans cette conquête. La victoire est éclair, acquise après seulement 24 heures de combats; elle a été facilitée par le retrait des activistes d’Etat islamique de la localité, comme le fait remarquer l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, une ONG basée à Londres qui dispose de nombreuses sources fiables sur le terrain. Selon l’agence de presse officielle turque Anadolu, une dizaine de rebelles syriens ont été tués et près d’une trentaine ont été blessés. Aucune autre source ne donne de bilan pour le moment. L’un des groupes de la rébellion, l’Union Fastaqim, a indiqué que Dabiq avait été prise “après de violents combats contre Daech”. Soran, une petite ville qui la jouxte, a également été reconquise. Le groupe Etat islamique contrôlait toute la zone depuis environ trois ans. Comme à chaque progression dans l’ex-territoire islamiste, les rebelles sont maintenant en train de déminer rue par rue, maison par maison, pour mettre hors d’état de nuire les pièges explosifs laissés systématiquement par les jihadistes derrière eux.

 
0 commentaire - Syrie : en perdant Dabiq, le groupe Etat islamique prend un coup au moral
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]