Pas de débat à Strasbourg après le référendum hongrois

par euronews-fr

Après le référendum raté en Hongrie contre les quotas de migrants, les résultats ont été largement commentés lundi en marge de la session plénière du Parlement de Strasbourg. Martin Schulz, président du Parlement européen : “A mes yeux ce vote est très sérieux. Mais je pense que le gouvernement à Budapest devrait aussi le prendre très au sérieux. Car il n’avait pas de majorité et nous avons manitenant une bonne chance de pouvoir dialoguer. C’est ce que je proposais déjà avant le référendum. Nous devrions pouvoir trouver un compromis entre ceux qui veulent et ceux sont réticents à relocaliser les réfugiés.” Hongrie: Le référendum antimigrants d’Orban invalidé par l’abstention https://t.co/h7ShgwbvUv— Challenges (@Challenges) 3 octobre 2016 Pour le co-président du goupe des Verts, la défaite du Premier ministre Viktor Orban est surtout une bonne chose pour l’image de la Hongrie. #Hongrie • Le référendum sur les réfugiés, une claque pour Orbán https://t.co/3Mv9S2b1AV pic.twitter.com/PI30kCAA1M— Courrier inter (@courrierinter) 3 octobre 2016 Philippe Lamberts: “Donc il n’a pas réussi à obtenir les résultats qu’il souhaitait. Pour moi c’est un rappel : nous ne devrions jamais peindre le peuple à l’image de ses leaders. Les Hongrois valent plus et mieux que l’image que Viktor Orban donne de son pays”. Mais pour Nigel Farage, le leader du Brexit au Royaume-Uni, le vote hongrois en annonce bien d’autres : C’est l’un des résultats les plus extraordinaires. 98%. Oui, le taux de participation n‘était pas très élevé, mais la participation des Hongrois aux référendums n’est jamais très élevée. Plus de gens ont voté hier contre les quotas de migrants que lors du vote d’adhésion à l’UE. Je commence à croire que peut-être le vote pour le Brexit est en train de produire de grands effets à travers l’Europe.” Certains au Parlement européen auraient voulu un vrai débat après ce référendum. Il n’en sera rien, explique notre correspondant Sandor Zsiros. Les grands partis s’y sont...

 
0 commentaire - Pas de débat à Strasbourg après le référendum hongrois
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]