L'État islamique sur le point de faire face à un nouveau front à Dabiq

par euronews-fr

Des combattants syriens soutenus par la Turquie se préparent à attaquer la ville Dabiq qui est depuis 2014 aux mains de l‘État islamique. Pour l‘État islamique, l’importance de cette ville est à la fois stratégique et symbolique. Selon une prophétie sunnite, c’est à Dabiq qu’aurait eu lieu en 1516 l’ultime bataille entre les chrétiens et les musulmans. D’autre part, cette petite ville d’environ 3 000 habitants située entre Alep et la frontière turque. Ankara se sent menacé et le président turc Recep Tayyip Erdogan confirme son intention de constituer une zone tampon à sa frontière, mais aussi d’aider à libérer la ville irakienne de Mossoul. “Nous n’abandonnerons pas Mossoul à l‘État islamique ni à aucune autre organisation terroriste” explique-t-il. “Ils disent que le gouvernement irakien devrait d’abord donner son feu vert, mais le gouvernement irakien devrait d’abord s’occuper de ses problèmes.” Le président Recep Tayyip Erdogan a également indiqué qu’Ankara allait faire des propositions pour chasser l’Etat islamique de Mossoul dans le cadre des négociations internationales qui se tiennent à Lausanne, en Suisse. Il y a dix jours le Parlement irakien a adopté une résolution pour condamner la présence de troupes turques à promiximité de Mossoul.

 
0 commentaire - L'État islamique sur le point de faire face à un nouveau front à Dabiq
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]