Dix pays représentant 2,5% du PIB mondial accueillent 56% des réfugiés dans le monde - Le 04/10/2016 à 13h53

par ITELE

Le rapport d'Amnesty International rendu public mardi affirme que les états qui accueillent le plus de réfugiés dans le monde ne sont pas les plus riches ni les plus grands. La Jordanie est le pays d'accueil numéro un, avec 2,7 millions de réfugiés. Suivent la Turquie (2,5 millions) et le Pakistan (1,6 million). La proximité géographique avec des zones de conflit est la principale explication de cet accueil massif, mais pour Amnesty l'égoïsme des pays riches pousse aussi à cette situation.

 
20 commentaires - Dix pays représentant 2,5% du PIB mondial accueillent 56% des réfugiés dans le monde - Le 04/10/2016 à 13h53
  • raison de plus pour imiter la Hongrie.

  • oui mais la france est un pays pauvre non ?

  • je pense qu'il faudrait se poser les bonnes questions et gérer le problème sur place - ce n'est pas en quittant leur Pays que les choses peuvent s'arranger - c'est tout simplement du délire... qui met en péril toute l'humanité de nous en déplaise - on ne règle pas les problèmes en fuyant...

  • Mais qui sont donc ces gens là pour se permettre ainsi d'accuser ainsi les pays riches.Les donneurs de leçon n'auront jamais mon estime et encore moins ma confiance .

  • Pourquoi viennent-ils tous en Europe? Parce qu'il y a des aides "énormes" .
    Dans certains cas les migrants ou les émigrés sont mieux lotis que les autochtones!
    Je dis bien dans certains cas car malheureusement beaucoup n'ont pas grands choses.
    De toutes façon ces gens qui arrivent d'un autre continent ne seront jamais intégrés...pour employer un mot à la mode!
    Ils n'ont pas la même mentalité et donc ne seront jamais français!
    Malheureusement ce qui les intéresse...c'est ce que l'on peux leur donner! point barre.
    Ensuite avec leur mentalité, ils veulent nous imposer leur façon de voir et de faire.
    Voilà pourquoi il y a un problème avec ces gens.
    Nous n'avons jamais un tel niveau de revendication et de problème avec les Italiens, Espagnols, Polonais ou autre dans l'après guerre.
    Il faut donc réfléchir à tout cela avant de jacter quoi que ce soit.

    Je cherche encore les "aides énormes" auxquelles vous faites références...

    Rarement lu un discours aussi à côté de la réalité des raisons des flux migratoires, et aussi inepte quand à la capacité d'intégration - et la volonté ! - de l'écrasante majorité des migrants. Quels qu'ils soient, d'où qu'ils soient.
    Celui qui laisse tout derrière lui ne vient pas chercher des aides dont il n'a aucune connaissance en France. Il ne vient pas - et il n'y a aucun exemple de la sorte - imposer son mode de vie en France. Ceux qui imposent un mode de vie qui vous dérangent sont... français, de longue date et de plusieurs générations.

    Il n'y a pas de "problème avec ces gens"
    Il y a un problème en France de racisme primaire, et de méconnaissance crasse de ce qu'est la situation de départ des migrants, leurs vies, et les efforts qu'ils font pour respecter leurs pays d'accueil. Mais cela reste plus facile de crier le contraire.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]