VIDEO. Brexit : l'ex-maire de Londres Boris Johnson hué et insulté par les pro-UE

VIDEO. Brexit : l'ex-maire de Londres Boris Johnson hué et insulté par les pro-UE

Boris Johnson était attendu par une centaine de personnes à la sortie de son domicile londonien

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 24 juin 2016 à 17h30

-L'ancien maire conservateur de Londres et probable successeur de David Cameron a été pris à partie par des partisans du "Remain" à la sortie de son domicile, quelques heures après l'annonce de la victoire du camp du "Leave", favorable à la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne-

Le jour d'un succès retentissant, il en fallait sans doute plus pour le faire sortir de ses gonds. Boris Johnson a été hué et insulté par des manifestants pro-UE, avant de prononcer ses premiers mots à la presse depuis la proclamation des résultats officiels du referendum.

La sortie de l'Union européenne votée par les Britanniques se fera "sans précipitation", a déclaré vendredi 24 juin le chef de la campagne pour le Brexit, qui frappe désormais à la porte du 10 Downing Street.

"VOUS ALLEZ LE PAYER!"

"Il n'y pas besoin de se précipiter", a tempéré l'ancien maire de Londres devant un parterre de journalistes. Son discours a été précédé de quelques instants agités, lorsqu'une centaine de personnes en colère réunies devant son domicile du nord de Londres l'ont interpellé avec véhémence. "Honte à vous", "Vous allez le payer !", a hurlé la foule en le huant, tentant d'empêcher sa voiture de progresser tandis qu'un cordon de police essayait de faire barrage. Plusieurs caméras ont immortalisé la scène, dont celle de la BBC.

Quelques minutes plus tard, lors de sa conférence de presse, Boris Johnson a affirmé que "comme vient de déclarer le Premier ministre, rien ne changera dans le court terme si ce n'est que le travail devra démarrer pour appliquer la volonté du peuple et sortir ce pays de ce système supranational" que constitue l'UE. Le député conservateur de 52 ans a vendu ce destin hors de l'UE comme un "triomphe de la démocratie", qu'il prédit florissant et préservé d'une vague de millions d'immigrés prête, selon lui, à envahir les côtes britanniques. Il s'est également dit "triste" de la démission de l'actuel locataire du 10 Downing Street.

À 49 ans, David Cameron restera dans l'Histoire comme le Premier ministre britannique qui aura réussi à provoquer la sortie de son pays de l'Union européenne alors qu'il souhaitait l'y maintenir. Il avait pris le risque d'annoncer en 2013, en vue des législatives de 2015, cette consultation à hauts risques sur une question qui a toujours déchiré son parti. Il a perdu son pari, sa crédibilité et son poste de Premier ministre. Tirant la conclusion qui s'imposait, il a annoncé sa démission dans la foulée des résultats du référendum, qui sera effective sitôt désigné un successeur par son parti réuni en congrès en octobre.
 
10 commentaires - VIDEO. Brexit : l'ex-maire de Londres Boris Johnson hué et insulté par les pro-UE
  • Les déboires ne font que commencer pour la G.Bretagne dont les tout premiers furent d'avoir des apprentis sorciers comme dirigeants lesquels deviendront très vite les seuls responsables d'un isolationnisme perpétuel sans évoquer la possible sécession d'une partie de l'union Britannique. L'instabilité et les incertitudes pour un avenir que personne ne peut prévoir, est la leçon à tirer pour ceux qui chez nous se réjouissent d'un désordre qui ne sert que ceux qui pensent pouvoir en tirer profit pour eux-mêmes et servir leurs ambitions, peu importe ensuite l'intérêt des citoyens, car les victimes seront les plus faibles et les plus fragiles. Oui des Boris Jonhson et des Nigel Farage existe aussi chez nous, prêts à jeter le pays dans le chaos..sans parle des imprudents comme David Cameron...!

  • Le probable futur 1er ministre anglais sous les huées de la foule va avoir du pain sur la planche: dévaluation de la livre, la place de la première place financière compromise, les véléités d'indépendance de l'Ecosse et de Gibraltar, le possible ratachement de l'Irlande du nord à l'Eire Je n'ai à offrir que du sang de la sueur et des larmes disait Churchill en une autre occasion

    Rappel :En france nous avions voté NON et comme cela ne convenait pas à certain financier ils en ont pas tenu compte et ils ont ignorer le vote , Cameron démissionne en France ils se serait cramponné à son poste avec une phrase : "j'assume" .Il y a 48/52 ce qui est un gros écart après dans les 48% comme dans tous il y a -de 1% qui sont prêt à insulter la majorité aller en guerre car eux ont perdu beaucoup d'argent.
    Je ne voie pas ou la place financière est compromise c'est du journalisme à la française du politicien pour fair peur . regarde la bourse RU:-3% France -8%.Le RU a déjà prévu les 2 cas depuis plusieurs mois peut être que l'Europe moins car l'avis d'un peuple a toujours été bafoué , non entendu ou le 49/3 et ils n'ont aucune remise réel en question. Je ne m'inquiète pas pour le RU elle quitte un bateau qui s'enfonce petit à petit , ... chômage qui augmente plus d'argent pour payer les retraites , bientot retraite à 65 ans....Pour l'Europe je comprend que c'est un choc avec l'Allemagne c'est un des seuls pays bénéficiaire donc les taux d'intérêt risque de monter ... Je ne m'inquiète pas pour le RU en tout cas c'est la ou on voie les vraie démocraties ; la France n'est qu'une donneuse de leçon

  • La sortie de l'Europe est très logique pour un pays qui n'a jamais joué le jeu de l'Europe !
    Là où ils sont très forts, c'est qu'ils partent d'eux-mêmes sans que l'on soit capables de les virer !

  • ah que c'est difficile la démocratie lorsqu'on est convaincu de faire partie de camp du Bien et de détenir la Vérité. Les pro-UE le démontrent ....
    On peut redouter de graves incidents provoqués notamment par la gauche, dès lors qu'elle perdra. Car la démocratie c'est vraiment difficile etc...

  • To English People : I am proud and happy you have chosen to get away from europe. Not because I would like France to act as you did, just because I really think Europe without you will have the best future. Europe without you is really EUROPE !
    You have always been In and Out, unable to make ay choice, always asking us to accept your crazy requirements. You, disgusting ethnocentric people, you are right to go away and I am happy for that
    Now, I am asking to all European citizens and politicians to speed up your end. There is no reason to keep you inside, there is no reason to give you an chance. Go to Hell !
    Scotish and Irish are welcome !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]