Un pirate informatique s'en prend à l'État islamique en détournant les comptes Twitter de ses membres

Un pirate informatique s'en prend à l'État islamique en détournant les comptes Twitter de ses membres

Un "Anonymous" lors d'une manifestation près de la Maison Blanche à Washington le 5 novembre 2015.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 juin 2016 à 21h10

- Un hacker a décidé de lutter contre la propagande du groupe terroriste en détournant les profils Twitter de certains de ses membres. -

"Wauchula Ghost" fait partie du collectif Anonymous.

Depuis avril 2016, il mène un combat en ligne contre Daesh, mais ses activités se sont intensifiées avec l'attentat commis à Orlando dans une boîte de nuit gay. Depuis les comptes qu'il a piratés, il publie des messages de soutien aux victimes des attentats, mais aussi des messages appelant à lutter contre le terrorisme. Il aurait piraté 160 profils, d'après le Washington Post, auquel il s'est confié. Il se considère ainsi comme un "justicier de Twitter".

"Mon but, quand je me lève le matin, c'est de voir des messages de Daesh menaçant de me tuer et de me décapiter. Plus ils sont furieux, plus je suis content", explique-t-il au journal américain. Le pirate va encore plus loin en publiant des images à caractère pornographique. "Daesh n'aime pas le porno. Ils n'aiment pas les femmes en général. Nous avons juste commencé à l'utiliser pour se moquer d'eux et diminuer leur présence en ligne", explique encore le hacker, qui souhaite rester anonyme. Désormais, il revoit entièrement le profil des utilisateurs dont il détourne les comptes, allant jusqu'à modifier leur description et leurs avatars, avec notamment des drapeaux LGBT. "Le fantôme t'a eu", peut-on lire sur certains comptes.


Le hacker a rendu publique une liste de ces comptes liés aux membres de l'État Islamique, ce qui a permis à Twitter de suspendre les profils concernées. Depuis 2015, le réseau social a fermé plus de 125.000 comptes ayant fait l'apologie d'actes terroristes ou menacé d'en commettre, principalement liés à l'État islamique, d'après le Washington Post.

 
141 commentaires - Un pirate informatique s'en prend à l'État islamique en détournant les comptes Twitter de ses membres
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]