Très attendu par une foule de pèlerins, le pape se rend à Fatima

Chargement en cours
 Le pape François en route pour le sanctuaire portugais de Fatima, le 12 mai 2017 à l\

Le pape François en route pour le sanctuaire portugais de Fatima, le 12 mai 2017 à l'aéroport de Fiumicino

1/4
© AFP, Andreas SOLARO
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 12 mai 2017 à 14h45

Religion: très attendu par une foule de pèlerins, le pape se rend à Fatima

Le pape François était en route vendredi pour le sanctuaire portugais de Fatima où une foule de plus en plus dense de pèlerins l'attendait avec ferveur pour célébrer le centenaire des apparitions de la Vierge Marie devant trois jeunes bergers.

Malgré les averses de la matinée, la vaste esplanade du sanctuaire fourmillait de dizaines de milliers de fidèles en provenance du monde entier et qui convergeaient vers la petite Chapelle des apparitions
pour prier et se recueillir devant la statue de Notre-Dame de Fatima.

Tout au long de la journée, les groupes de pèlerins arrivés à pied de plusieurs régions du Portugal affluaient vers le sanctuaire, certains parcourant à genoux, parfois en pleurs, les derniers mètres qui mènent à la chapelle.

Portant un imperméable trempé, Olga Lopes a passé la nuit à la belle étoile sur une chaise de camping pour s'assurer d'avoir sa place auprès des barrières que longera le pape lorsqu'il sera accueilli par une foule qui pourrait atteindre un million de personnes.

"Je suis venue de loin pour le voir, il vaut bien ce sacrifice. C'est mon pape préféré, avec Jean Paul II", a déclaré à l'AFP cette Portugaise de 54 ans, émigrée aux Etats-Unis où elle travaille dans l'immobilier.

- Pèlerin de la paix -

Le pape argentin, qui voue une intense dévotion à Marie et apprécie la vitalité de la piété populaire qu'il a connue auprès des plus modestes en Amérique latine, a annoncé qu'il venait pour vingt-quatre heures, en simple "pèlerin de la paix".

"Je vous demande à tous de vous unir à moi, pèlerins d'espérance et de paix : que vos mains en prière continuent de soutenir les miennes!", a-t-il tweeté peu avant son départ.

L'avion de la compagnie italienne Alitalia transportant François a décollé vers 14h12 (12h12 GMT) de l'aéroport de Rome et est attendu à 16H20 (15h20 GMT) à la base aérienne militaire de Monte Real, au nord de Lisbonne.

Le souverain pontife sera accueilli à sa descente d'avion par le président Marcelo Rebelo de Sousa, avec lequel il aura une rencontre privée.

Le pape partira ensuite directement en hélicoptère à Fatima, distante d'une quarantaine de kilomètres, pour faire une entrée triomphale après 18h00 (17h00 GMT) au sanctuaire marial à bord d'une "papamobile" acheminée spécialement de Rome.

François priera seul à la Chapelle des apparitions, érigée à l'endroit même où, selon des croyances populaires catholiques, la Vierge est apparue le 13 mai 1917 à trois petits bergers de cet humble village, au beau milieu du tumulte de la Première Guerre mondiale.

Quelque 400.000 pèlerins pourront prendre place sur la gigantesque esplanade au pied de la basilique de Fatima afin d'assister à une prière publique et une bénédiction du pape. D'autres centaines de milliers de fidèles se contenteront d'écrans géants pour apercevoir le souverain pontife. 

"Le pape, c'est notre berger. C'est un grand bonheur de pouvoir le voir ici", a témoigné France Demerolles, une trentenaire arrivée de Toulon (sud-est de la France) avec son fils de huit ans, qui agitait un drapeau français.

- Procession aux flambeaux -


"Le sentiment du devoir accompli que l'on ressent en arrivant, c'est quelque chose d'indescriptible", a témoigné José Manuel Pinheiro, 42 ans, au terme d'un périple de sept jours entamé à Povoa do Varzim, ville du nord du Portugal située à 240 km de là.

Il effectue ce pèlerinage à pied chaque année, depuis que sa femme a été guérie d'une maladie diagnostiquée en 2007. "C'est la première fois que je vais voir le pape François, donc cette année ce sera différent", a-t-il ajouté.

A la nuit tombée, les fidèles suivront la traditionnelle procession aux flambeaux, occasion d'un deuxième salut très attendu du pape.

Le lendemain, 13 mai, date du centenaire des premières apparitions mariales devant les trois enfants, constituera le temps fort du pèlerinage. Les bergers Francisco et sa sœur Jacinta, morts très jeunes de la grippe espagnole, seront déclarés saints par le pape au cours d'une messe de canonisation.

La Vierge serait apparue à six reprises de mai à octobre 1917 à Francisco, Jacinta et à leur cousine Lucia, âgés de sept à 10 ans. Elle leur aurait révélé un message divisé en trois "secrets" de l'Histoire du XXe siècle jugés prophétiques par l'Eglise catholique.

Le déplacement du pape à l'occasion des célébrations du centenaire des apparitions a poussé les autorités portugaises à déployer un dispositif de sécurité d'une ampleur inédite, qui mobilisera chaque jour quelque 6.000 membres des forces de l'ordre et des services de secours.

 
19 commentaires - Très attendu par une foule de pèlerins, le pape se rend à Fatima
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]