Russie: sitôt libéré, l'opposant Navalny repart en campagne

Russie: sitôt libéré, l'opposant Navalny repart en campagne

L'opposant russe Alexeï Navalny se prend en photo après sa libération, le 22 octobre 2017 à Moscou

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 22 octobre 2017 à 10h41

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a annoncé dimanche avoir été libéré après 20 jours en prison pour l'organisation de manifestations non autorisées contre le président Vladimir Poutine qu'il espère affronter à la présidentielle de mars prochain.

"Salut ! Je suis sorti" du centre de détention, a écrit sur Instagram l'avocat et blogueur anticorruption de 41 ans, avec une photo le montrant dans une rue.

Candidat déclaré à la prochaine présidentielle, Alexeï Navalny a à cet égard ajouté qu'il était "prêt à travailler" et se rendait à un rassemblement prévu pour dans la soirée à Astrakhan (sud-ouest) auquel les autorités locales ont cette fois donné leur aval.

Avec de telles manifestations, l'opposant espère rythmer la campagne électorale en vue du scrutin de 2018.

- Inéligible ? -

Et ce bien que mardi, la présidente de la commission électorale centrale, Ella Pamfilova, eût affirmé qu'il était inéligible jusqu'en 2028 en raison d'une condamnation de justice.

A moins de six mois du scrutin, pour lequel Vladimir Poutine ne s'est pas encore officiellement déclaré candidat, l'opposant devrait en effet continuer à multiplier les déplacements et les manifestations pour élargir sa base électorale, essentiellement concentrée à Moscou.

Peu après sa condamnation à 20 jours de prison, il avait ainsi appelé à manifester le 7 octobre, jour de l'anniversaire du chef de l'Etat russe. Des milliers de personnes s'étaient réunies dans plusieurs villes et au moins 270 avaient été arrêtées.

En dépit de l'indifférence des médias publics nationaux, ses meetings avaient également rassemblé en mars et en juin des dizaines de milliers de personnes, souvent très jeunes, à travers la Russie et débouché sur des centaines d'arrestations.

Ces manifestations du printemps, interdites par les autorités, ont valu deux autres condamnations à Alexeï Navalny à de courtes peines : 15 jours pour l'organisation de la manifestation de mars, puis 25 jours pour celle de juin.

L'opposant, qui a ouvert des dizaines de bureaux de campagne en province dans la foulée du succès de ces meetings, est souvent la cible d'agressions. Il est aussi l'objet de plusieurs poursuites judiciaires visant, selon ses partisans, à entraver ses ambitions politiques.

 - Nouvelle rivale -

Résolu à mener campagne contre Vladimir Poutine, Alexeï Navalny doit maintenant composer avec un autre coup de théâtre survenu pendant sa détention : l'annonce mercredi soir de la candidature de Ksenia Sobtchak, une vedette de télévision proche de l'opposition.

Cette candidature, que de nombreux médias et analystes ont qualifiée de "coup monté" du Kremlin, risque de diviser davantage les rangs des adversaires à Vladimir Poutine.

Dès septembre, alors que cette candidature n'était encore qu'hypothétique, Alexeï Navalny l'avait ainsi vertement critiquée, dénonçant un "plan du Kremlin" et qualifiant de "caricature de candidat libéral" Ksenia Sobtchak, fille du mentor politique du président russe, Anatoli Sobtchak.

En retour, cette femme de 35 ans, qui affirme être une candidate "contre tous", l'avait accusé de vouloir garder "le monopole de l'opposition". Elle a cependant ensuite affirmé mercredi soir qu'elle retirerait sa candidature si Alexeï Navalny était autorisé à se présenter en mars.

Sorti de prison, Alexeï Navalny pourrait désormais avoir l'occasion de se positionner clairement face à cette nouvelle rivale, qui a incarné la jeunesse dorée de la première décennie de l'ère Poutine, avant de se rapprocher de l'opposition au moment des manifestations de 2011-2012.

 
8 commentaires - Russie: sitôt libéré, l'opposant Navalny repart en campagne
  • avatar
    ilfallaitledire  (privé) -

    Dans les dictatures, l'opposition est systématiquement muselée pour ne pas entraver la pseudo-élection qui doit permettre au dictateur en place de rester sur son trône.
    Les élections russes n'ont pas encore eu lieu, mais, le résultat est déjà connu !!!!

  • combien Navalny en suffrages déjà ? 2 ou 3 % ? un peu mieux qu' Asselineau ou que Poutou en France..... C'est sûr que son rival tremble !!!

    avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    On dirait que le monde occidental ignore la représentation démocratique au profit des opposants de rue ultra minoritaires. On refuse de voir la réalité: les électeurs russes sont en majorité favorable à Poutine et l'opposition reste dominée par le parti communiste de Russie et la contestation de rue sans l'appui du parti communiste (premier parti d'opposition à la douma) n'est qu'une agitation groupusculaire aux tendances contradictoires qui est incapable de prendre et d'exercer ce pouvoir. D'aucuns trouvent commodes de se prononcer contre Poutine - au nom de la ... "démocratie" (???) - mais en réalité ils s'opposent à l'immense majorité de la société civile russe qui elle s'exprime démocratiquement en faveur de Poutine.

  • Bravo à vous Alexeï Navalny et bon courage car vous savez ce que vous risquez dans votre pays, cette dictature où l'ami de la LE PEN, en est le président.

    avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    ".....l'ami de la LE PEN." (?) pas que Le Pen. Aussi des artistes et politiques de tout bords, de toutes nationalités et beaucoup d'autres la liste est non exhaustive. quant à la "dictature" ....... ? :
    Drôle de dictature ! N’est ce pas ?
    Résultat de la dernière élection présidentielle russe : Victoire de V. Poutine avec 63% des voix.
    Résultat des élections parlementaires russes 2016 pour la Douma :
    Russie Unie (parti de V. Poutine) : 49,32%
    Pari Communiste : 19,19%
    Russie Juste : 13,24%
    Parti libéral démocrate de Russie : 11,67%
    Iabloko : 3,43%
    Patriotes de Russie : 0,97%
    Juste Cause : 0,60%
    il y a plus de partis politiques représentés à la Douma de Russie que de partis représentés au Congrès américains ou à la Chambre des députés français. ......... ah ! ....... c'est donc "ça" pour vous une Dictature ?.........

  • Russie: sitôt libéré, l'opposant Navalny repart en campagne ?
    Comme quoi la prison ne sert pas à grand chose !! il met sa vie en péril pour des idées peu partagées par le peuple

  • Poutine est un dictateur, prêt à tout pour remettre en place l'ancienne URSS, et s'imposer dans le monde entier. Cette personne est dangereuse pour notre avenir. Ce qui est encore plus inquiétant c'est qu'en face Trump l'est tout autant et en rajoutant le dictateur Nord Coréen, il est permis d'envisager le pire.

    encore un bobo ,. Poutine n'est pas communiste, comme vos amis melenchonniste, mais nationaliste. rien à voir ..

    avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    méditez cette phrase de Poutine : "Celui qui ne regrette pas l'URSS n'a pas de coeur. Celui qui veut la rétablir n'a pas de tête;"
    Bonne journée.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]