Royaume-Uni : fin de la prise d'otages à Newcastle, le forcené interpellé

Royaume-Uni : fin de la prise d'otages à Newcastle, le forcené interpellé

Un policier britannique le 28 mai 2017 à Manchester.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 09 juin 2017 à 15h27

Une brève prise d'otages a eu lieu vendredi dans une agence pour l'emploi à Newcastle (nord-est de l'Angleterre). Tous ont été libérés dans la matinée. Le preneur d'otages, armé d'un couteau, a été arrêté. 

La police britannique a annoncé vendredi 9 juin qu'un homme armé d'un couteau retenait des otages dans une agence pour demandeurs d'emploi à Byker, un quartier de l'est de Newcastle. Tous les otages ont finalement pu être libérés en milieu de matinée, selon le compte Twitter de la police. L'homme est ensuite resté retranché seul dans le bâtiment. On apprenait à la mi-journée qu'il avait été arrêté et placé en garde à vue. 

Dans un communiqué publié quelques instants plus tôt, la police indiquait que l'équipe de déminage avait été dépêchée sur place. "L'homme pourrait être en possession d'un engin explosif. Il serait la seule personne encore présente dans le bâtiment, les négociateurs sont actuellement sur place", pouvait-on lire. 

"Un événement isolé"

Il était 8 heures environ quand l'homme a fait irruption dans le bâtiment. Plusieurs membres du personnel ont été retenus en otages, a annoncé la police de Northumbria dans un communiqué. "Des négociateurs sont sur place et les routes alentours ont été fermées", précisait le communiqué. 

L'homme serait connu de l'agence pour l'emploi et la prise d'otages était considérée par la police comme "un événement isolé". Les forces de l'ordre ont précisé que'aucun blessé n'était à déplorer.

Plusieurs employés de centre d'emplois avaient par ailleurs réussi à prendre la fuite.  

Sur Twitter, la police insiste sur le fait que rien ne laisse supposer qu'il s'agisse d'un acte terroriste. Les autorités de Newcastle ajoutent que personne n'a été poignardé, contredisant une rumeur relayée sur les réseaux sociaux. "Il a également été suggéré dans les médias sociaux et par les membres du public sur les lieux que des personnes ont été poignardées. Ce n'est pas le cas", a écrit la police de Northumbria. 

Le Royaume-Uni a été frappé par trois attentats en trois mois, deux impliquant l'usage de couteaux. Samedi soir, une camionnette a écrasé des passants sur le London Bridge avant que ses trois occupants ne poignardent plusieurs personnes dans le quartier branché de Borough Market.

 
8 commentaires - Royaume-Uni : fin de la prise d'otages à Newcastle, le forcené interpellé
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]