Rapatriement d'un Américain dans le coma libéré par la Corée du Nord

Chargement en cours
 L\

L'étudiant américain Otto Warmbier (au premier plan), sur une photo diffusée le 1er mars 2016 par l'agence officielle nord-coréenne KCNA

1/2
© AFP
A lire aussi

AFP, publié le mercredi 14 juin 2017 à 09h37

Un étudiant américain, dans le coma depuis plus d'un an après sa condamnation en Corée du Nord à 15 années de travaux forcés pour "activités hostiles", a été rapatrié après sa libération.

Un avion militaire transportant Otto Warmbier a atterri à Cincinnati, ville du nord des Etats-Unis où réside sa famille, peu avant 10H20 (02H20 GMT) mercredi, a rapporté la chaîne CBS News. 

A son arrivée, il a été transféré au centre médical de Cincinnati, selon Fox News.

La veille, la famille du jeune homme de 22 ans avait annoncé sa libération qui intervient sur fond de tensions croissantes entre les Etats-Unis et Pyongyang, à quelques jours de la visite du nouveau président sud-coréen Moon Jae-In à la Maison Blanche les 29 et 30 juin.

"Malheureusement, il est dans le coma et on nous a dit qu'il se trouvait dans cet état depuis mars 2016. Nous l'avons appris il y a seulement une semaine", ont indiqué mardi ses parents Fred et Cindy Warmbier dans un communiqué cité par la chaîne CNN.

Selon le quotidien Washington Post, Otto Warmbier, 22 ans, a contracté une forme de botulisme peu après son procès en mars 2016 et s'est vu administrer un somnifère qui l'aurait plongé dans le coma. Il était en détention depuis 18 mois.

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a confirmé sa libération mais s'est refusé à tout commentaire sur son état de santé. 

Le négociateur américain Bill Richardson, qui a participé aux pourparlers pour la libération de l'étudiant, a estimé dans un communiqué que la Corée du Nord "doit expliquer en termes clairs les causes de son coma". 

Otto Warmbier avait été condamné à 15 ans de travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne après avoir avoué le vol d'une affiche ornée d'un slogan politique dans un hôtel de Pyongyang où il était hébergé.

Pyongyang l'a accusé "d'activités hostiles" et de subversion. Son procès avait duré moins d'une heure. 

Il se trouvait en Corée du Nord dans le cadre d'un voyage organisé pour le Nouvel An par l'agence chinoise Young Pioneer Tours. Il avait été arrêté alors que le groupe devait rentrer à Pékin le 2 janvier 2016.

- Moins d'une heure de procès -

Présenté à la presse étrangère et aux diplomates quelques semaines plus tard, il avait déclaré, en pleurs, avoir fait "la pire erreur de (sa) vie".

La diplomatie américaine avait exhorté la Corée du Nord à le gracier, jugeant cette condamnation excessivement dure.

La Corée du Nord est régulièrement accusée d'emprisonner des civils étrangers afin de les utiliser comme monnaie d'échange.

Au moins 17 Américains ont été détenus en Corée du Nord ces 10 dernières années, dont trois se trouvent toujours derrière les barreaux.

Rex Tillerson a dit mardi continuer les "pourparlers" avec Pyongyang pour obtenir la libération des trois ressortissants américains - Kim Dong Chul, Tony Kim et Kim Hak-Song - détenus en Corée du Nord.

Il a ajouté que Washington envisageait des "sanctions" contre des pays tiers qui commercent avec la Corée du Nord.

La libération de Otto Warmbier coïncide avec l'arrivée en Corée du Nord de l'ex-star américaine du basket Dennis Rodman, qui a entamé une nouvelle visite controversée auprès de son "ami pour la vie", le dirigeant Kim Jong-Un.

L'ancien basketteur s'est déjà rendu au moins cinq fois en Corée du Nord. Il est l'un des rares Occidentaux à avoir rencontré Kim Jong-Un.

L'administration Trump a toutefois assuré que M. Rodman effectuait ce voyage "à titre privé" et qu'il n'avait rien à voir avec cette libération.

Les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont encore tendues depuis l'entrée en fonction du président Donald Trump, en raison des ambitions nucléaires nord-coréennes pourtant bannies par l'ONU.

Pyongyang a procédé à des dizaines de tirs de missiles et à deux essais nucléaires depuis le début 2016 avec l'objectif de développer un missile capable de frapper le territoire américain.

 
11 commentaires - Rapatriement d'un Américain dans le coma libéré par la Corée du Nord
  • Déjà aller faire du tourisme en Corée du Nord, en plus voler un poster comme souvenir, je pense, il ne devait pas bien connaître le pays.

  • Idée saugrenue que d'aller faire le mariole dans ce pays stalinien qui saute sur toutes les occasion pour menacer l'occident

  • Drôle d'idée de voyager en Corée du Nord

  • Si Otto Warmbier, 22 ans, se trouve dans le coma depuis plus d'un an, cette évacuation médicale permet à la Corée du nord de se montrer son côté humanitaire. Elle évite aussi l'éventuel décès de ce ressortissant américain sur son sol et une nouvelle crise diplomatique. Comment cet étudiant a contracté un cas de botulisme? qui a provoqué cette intoxication provoquée par l'ingestion de
    neurotoxines ?

    c'est lui meme qui s'est intoxique avec le botulisme pour ensuite faire croire au monde entier la culpabilite de la coree du nord

    Crise diplomatique? Cela fait déjà un certain temps que ce mot est dépassé, vu que la Corée du Nord affiche clairement son ambition de se doter d'un missile balistique intercontinental pour pouvoir balancer des bombes nucléaires sur les USA.

    "Tedoche" est visiblement un partisan acharné du régime Nord Coréen, car il tente d'insinuer comme le fait le régime Nord Coréen que cet otage aurait pu volontairement s'intoxiquer la toxine botulique.
    Pour rappel, la toxine botulique est produite par une bactérie Clostridium Botulinum, principalement dans les conserves mal stérilisées ou ouvertes depuis trop longtemps mais aussi parfois de façon infectieuse. Cette toxine figure parmi les poisons naturels les plus violents du monde, quelques microgrammes suffisent pour tuer un homme. En général on n'en réchappe pas ou avec de graves séquelles (cécité, paralysies, surdité, atteintes diverses du système nerveux central). C'est cette toxine appelée commercialement "Botox" qui sert en chirurgie esthétique pour effacer les rides par injection dans les plis cutanés ce qui paralyse les muscles des rides du visage.

  • Comment a-t-il contracté le botulisme ?

    Comme d'hab, avec des aliments (sans doute des conserves) contaminés.

    Steppenwolf  (privé) -

    en lisant le grand philosophe jean batiste Botul que Bernard Henri Lévy, notre grand philosophe national, admire tant !.......... warf !!!!!!!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]