Pays-Bas : le maire de Rotterdam veut imposer la contraception aux femmes fragiles

Pays-Bas : le maire de Rotterdam veut imposer la contraception aux femmes fragiles

Des pilules contraceptives (photo d'illustration). La mairie de Rotterdam souhaite imposer la contraception aux femmes fragiles.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 octobre 2016 à 10h25

La proposition fait débat. La mairie de Rotterdam souhaite imposer à certaines femmes particulièrement fragiles d'utiliser une méthode de contraception, pour éviter qu'un enfant ne naisse dans un environnement dangereux, rapporte mardi 11 octobre Le Monde.

L'adjoint au maire de la ville, Hugo de Jonge, élu chrétien-démocrate, souhaite "lancer une discussion" sur le sujet et changer les dispositions légales pour permettre à un juge d'ordonner ce genre de mesures.

Dans ce projet, ce serait effectivement à un juge d'imposer la contraception à une femme en raison de son état psychiatrique, sanitaire ou toxicologique. Le but : éviter des cas de maltraitance ou de négligence qui découleraient de l'incapacité de ces mères à s'occuper de leurs enfants. Les promoteurs de l'initiative soulignent que des centaines d'enfants sont soustraits à la garde de leur parents chaque année, et que de nombreux cas de maltraitance ont des dénouements mortels.

UNE LOI NON VOTÉE EN 2014

Le ministère de la Santé n'a pas souhaité s'exprimer sur ces propositions, si ce n'est pour rappeler qu'à l'heure actuelle, un juge peut décider de placer sous surveillance une femme enceinte en grande difficulté. En 2014, une députée social-démocrate avait déposé une proposition de loi autorisant à décréter une contraception obligatoire dans certains cas difficiles. Elle n'avait pas été votée, au nom du droit de chacun à fonder une famille, du droit à l'intégrité physique et le droit à la vie privée.

Aujourd'hui, Hugo de Jonge estime que les temps ont changé. "Le droit de l'enfant à grandir en sécurité dans une famille est un droit tout aussi fondamental", a-t-il estimé. Du côté des médecins, l'idée n'est pas bien reçue. "Non souhaitable, inefficace, infaisable", a déclaré l'un des responsables de la Société royale de médecine néerlandaise, Gert van Dijk. Il estime même que le projet est contraire à la Convention européenne des droits de l'homme.

 
8 commentaires - Pays-Bas : le maire de Rotterdam veut imposer la contraception aux femmes fragiles
  • Ne pas oublier ce qu'on a trop tendance à occulter : les cas de maltraitance faite aux enfants n'est pas l'apanage des milieux défavorisés.
    Mais ça ne fait pas la une des journaux : seule compte la maltraitance physique.
    Et que dites vous de la maltraitance psychologique et mentale dans les milieux favorisés et qui conduisent à des addictions ?
    Combien d'enfants issus du show-biz, du milieu de la grande finance ou autre se retrouvent en centre de désintoxication, suite à des carences affectives graves?
    La contraception fait partie de la liberté de chacun et chacune.La génération de nos mères s'est assez battue pour( ç_a, n'en déplaise aux "mal pensants"

  • bravo ,on devrait commencer par là ,

    c'est la base de tout les problèmes la SURPOPULATION

  • Quand on constate les méfaits sur les enfants de la conduite irresponsable de leurs géniteurs, de leur pauvreté intellectuelle ou pécuniaire, on se dit que dame nature est vraiment aveugle. Evidemment, c'est la femme qui devra supporter le poids de l'opprobre mais pas l'homme qui pourtant a sa part de responsabilité dans tous les cas. Toujours est-il qu'une bonne contraception est toujours moins nocive, quoi qu'on en dise, sur le plan sanitaire et psychologique, qu'une IVG.

  • Que propose t'il pour les hommes fragiles ??
    Cet élu n'a honte de rien !!

    Un homme fragile pour concevoir a besoin d'une femme fragile !

  • Ce principe devrait s'imposer dans les pays pauvres ou la sexualité débridée produits des enfants qui indirectement deviennent à notre charge. Nous sommes déjà trop nombreux sur la terre, il faut y mettre un frein.

    disons simplement que si vous partiez, plutôt que d'interdire aux autres d'arriver, ça en ferait un de moins.........
    Et non, nous ne sommes pas trop nombreux, vu que 1% de la population mondiale possède plus de 50% des richesses mondiales et vu le gaspillage des pays occidentaux, si nous partagions un peu, nous pourrions faire que chacun vive dans un confort minimum et ait à manger chaque jour......
    Mais il est sur que notre égoïsme veut que nous gardions les richesses et que nous limitions ceux qui potentiellement peuvent nous déranger ou nous donner mauvaise conscience.....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]