Paris : une étudiante décède de la méningite

Paris : une étudiante décède de la méningite

Il y a en France entre 500 et 600 cas par an, dont 10 % sont mortels malgré le traitement (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 29 juin 2017 à 09h20

La jeune femme étudiait à l'université américaine de Paris, située dans le 7e arrondissement. Elle avait contracté le virus en février.



Une étudiante âgée de 19 ans est morte de la méningite à Paris, selon les informations du Parisien. La jeune fille, qui étudiait à l'Université américaine de Paris, dans le 7e arrondissement de la capitale, était tombée malade en février dernier.



Un autre élève qui fréquentait le même établissement que la victime a lui aussi été affecté mais il est aujourd'hui guéri. Par précaution, quelque 200 étudiants de l'Université américaine, qui en compte environ un millier, ont été vaccinés. Aucun autre cas n'a été signalé depuis.

53 DÉCÈS EN 2015

L'affaire n'a pas été ébruitée alors que, comme le rappelle l'Institut de veille sanitaire, "les infections à méningocoques sont à déclaration obligatoire et doivent être signalées sans délai". Mais l'ARS assure que "dans le cas de cette affaire à Paris, la situation était sous contrôle, il ne nous paraissait pas nécessaire de rendre cette affaire publique".

En janvier dernier, un autre foyer de méningite avait été détecté sur le campus de Dijon, où deux étudiants étaient morts après avoir contracté le virus. 30 000 étudiants avaient alors été vaccinés préventivement.

La méningite se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur dans la nuque avec des vomissements et une gêne à la lumière. Les infections invasives à méningocoques trestent rares en France. En 2015, elles ont touché 469 personnes, entraînant 53 décès, selon des chiffres de l'Institut national de veille sanitaire.

"Il y a en France entre 500 et 600 cas par an, dont 10 % sont mortels malgré le traitement. Sans traitement, la maladie est toujours mortelle", explique Muhamed-Kheir Taha, de l'unité des infections bactériennes invasives de l'Institut Pasteur.
 
6 commentaires - Paris : une étudiante décède de la méningite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]