«Nous ne pouvons rien faire d'autre qu'aider»

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 19h46

Des centaines et des centaines de personnes forment une haie de volontaires sur l'allée centrale de l'avenue Amsterdam, à Mexico. Ils se passent, de main en main, des blocs de gravats sortis d'un immeuble de trois étages qui s'est effondré sur la chaussée. Tout à coup, des voix hurlent «gaz !» et la foule commence à courir en se dispersant dans les rues transversales du quartier de la Condesa, l'un des plus fortement touchés par le tremblement de terre qui a secoué le centre du Mexique mardi. Onze jours seulement après une secousse déjà violente, qui avait causé davantage de ravages dans le Sud que dans la capitale, notamment dans les Etats d'Oaxaca et du Chiapas.

Au coin d'une rue, un supermarché a ouvert son sous-sol, et les volontaires en sortent les bras chargés de…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - «Nous ne pouvons rien faire d'autre qu'aider»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]