Migrants: réunion des ministres de l'Intérieur français, allemand et italien dimanche à Paris

Chargement en cours
 Le ministre de l\

Le ministre de l'Intérieur français Gérard Collomb, le 28 juin 2017 au palais de l'Élysée

1/3
© AFP, Patrick KOVARIK
A lire aussi

AFP, publié le samedi 01 juillet 2017 à 07h45

Les ministres de l'Intérieur français, italien et allemand se retrouveront dimanche soir à Paris pour discuter d'une "approche coordonnée" pour aider l'Italie à faire face à l'afflux de migrants dans ses ports, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier à Paris.

Cette rencontre, qui réunira Gérard Collomb, Marco Minniti et Thomas de Maizière ainsi que le commissaire européen chargé des migrations Dimitris Avramopoulos, intervient alors que l'Italie, confrontée à des arrivées continues sur ses côtes, a menacé mercredi de ne plus accepter l'entrée de ses ports aux bateaux étrangers transportant des migrants secourus en Méditerranée.

"Les ministres italien et allemand de l'Intérieur, ainsi que le commissaire Avramopoulos viendront retrouver le ministre Gérard Collomb à Beauvau", a affirmé cette source à l'AFP. "L'idée c'est d'avoir une approche coordonnée et concertée des flux migratoires en Méditerranée centrale" et de "voir comment on peut mieux aider les Italiens", en amont de la réunion informelle des ministres de l'Intérieur de l'UE qui est prévue le 6 juillet à Tallinn en Estonie, a-t-elle ajouté.

Rome se plaint d'être livrée à elle-même face à la crise migratoire et appelle ses partenaires européens à davantage de solidarité. Le pays a enregistré depuis le début de l'année plus de 73.300 arrivées de migrants, en hausse de plus de 14% sur la même période en 2016, en provenance de la Libye pour la plupart.

Plus de 10.200 migrants ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye. Les garde-côtes italiens coordonnent ces opérations de sauvetage, auxquelles participent de nombreux bateaux étrangers, y compris plusieurs affrétés par des ONG.

"Si on continue avec ces chiffres, la situation va être ingérable même pour un pays grand et ouvert comme le notre", a déclaré le président italien Sergio Mattarella à Ottawa. Le Premier ministre italien, Paolo Gentiloni, a appelé de son côté les autres pays de l'UE à apporter une "contribution concrète" pour aider Rome.

La Commission européenne a appelé Rome au dialogue. "Nous comprenons les inquiétudes de l'Italie et nous soutenons son appel à un changement de la situation", a déclaré jeudi une porte-parole de la Commission. Mais "tout changement de politique devrait d'abord être discuté avec les autres États membres", a-t-elle ajouté.

Jeudi à Berlin, la chancelière allemande et le président français se sont tous deux dit prêts à mieux soutenir l'Italie. "Nous allons à coup sûr côté allemand aider l'Italie à faire face à ce problème", a affirmé sans plus de précision Angela Merkel.

"Nous devrons travailler ensemble sur des solutions plus efficaces permettant à tous les demandeurs d'asile d'avoir un traitement humain et efficace dans un délai plus rapide d'où qu'ils viennent", a pour sa part observé Emmanuel Macron, rappelant toutefois que "plus de 80% du phénomène migratoire que décrit le président du Conseil italien sont des migrations économiques" ne relevant pas de l'asile politique.

 
32 commentaires - Migrants: réunion des ministres de l'Intérieur français, allemand et italien dimanche à Paris
  • "plus de 80% du phénomène migratoire que décrit le président du Conseil italien sont des migrations économiques"

    rien à ajouter

    et rien de raciste là dedans !

    il vient un temps où il ne faut plus se voiler la face, la majorité vient pour les aides, donc STOP !

    c'est de l'avenir de l'Europe dont il est question ...

    pour( vous répondre je ne vote plus depuis 2007 parce ce que quel que soit le président ils se valent tous et au moins je n'ai rien à me reprocher,je voterai le jour ou une personne me paraitra crédible et je pense que ce jour là ne viendra jamais.

    Tout à fait de votre avis, mais la vérité en politique, semble t il n'existe pas !!Les dirigeants de l’Europe nous enfoncent dans le brouillard !

  • si tout ces ministres sont un peu logique ils devraient renvoyer tout ca chez eux mais en france il va ecouter ce que dit merkel cest elle qui decide et comme le gouvernement francais dit AMEN

  • C'est encore Merkel qui va décider pour tout le monde !! Macron je cite "Nous devons accueillir des refugiés car c'est notre tradition et notre honneur" donc il sera d'accord !! et nous ??? on ne nous demande juste de participer aux FRAIS ! tant pis pour les français qui n'arrivent pas à se loger, à manger, à se soigner... un référendum devrait être obligatoire !

    oui un vote dans chaque pays droit de décision a celui qui paye

  • encore une réunion pour des palabres qui ne serviront à rien!!!

  • Il suffit pour régler ce problème que l'Italie ferme ses portes à l'entrée des bateaux des migrants qui seraient passés entre le mails des filets des navires de guerre qui eux seraient chargés de les escorter pour qu'ils retournent d'où ils viennent. Et le résultat serait immédiats. Les passeurs et les migrants comprendraient vite que la tolérance est terminée. Ainsi le flux migratoire se réduirait au minimum. Mais les dirigeants européens vont encore une fois trouver une solution pour aider l'Italie à gérer la situation.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]