Manuel Valls veut "donner un nouveau souffle" aux Outre-mer

Manuel Valls veut "donner un nouveau souffle" aux Outre-mer

Donald Trump, à New York, le 11 janvier 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 11 janvier 2017 à 20h35

À 11 jours du premier tour de la primaire de la gauche, Manuel Valls a présenté ce mercredi 11 janvier ses mesures pour les départements et territoires d'Outre-mer, à qui il veut "donner un nouveau souffle". Au programme, "35 propositions", qui incluent un fonds d'un milliard d'euros pour l'égalité réelle.

"J'ai un cap, bâtir l'égalité réelle outre-mer et un avenir pour les ultramarins", a déclaré l'ex-patron de Matignon, soutenu par quelques fidèles tels que le député de Guadeloupe et ancien ministre des Outre-mer Victorin Lurel, le député de Martinique, Serge Letchimy, et le sénateur de Guyane, Georges Patient.

L'ancien Premier ministre a rappelé qu'il n'avait "pas attendu la période pré-électorale" pour se rendre à plusieurs reprises dans les territoires ultramarins, "contrairement à d'autres".

Il a adressé ses piques à plusieurs prétendants à l'Élysée. Première visée : Marine Le Pen, dont la volonté de supprimer la sur-rémunération des fonctionnaires outre-mer est selon lui "une faute morale et une erreur économique". Il a également égratigné la promesse de Jean-Luc Mélenchon de supprimer les aides fiscales, ce qui "va déstabiliser fortement tout le tissu économique", et a jugé "illusoire de croire que les 500.000 suppressions de postes de fonctionnaires de François Fillon ne toucheront pas les Outre-mer".

"Les Outre-mer, c'est la France en grand", a lancé le candidat à la primaire, souhaitant "donner un nouveau souffle à ces territoires", même si "beaucoup a été fait en faveur des outre-mer depuis 2012", soulignant notamment plusieurs lois comme "celle sur la vie chère", "celle sur la coopération régionale" ou celle sur l'égalité réelle outre-mer, en discussion à partir de mardi au Sénat.

Il propose notamment "un fonds d'intervention en faveur de l'égalité réelle outre-mer", doté d'un milliard d'euros sur 5 ans, pour financer la convergence des territoires ultramarins avec l'hexagone, notamment par des investissements dans "trois secteurs essentiels": l'éducation, la gestion de l'eau et la santé. Il mettra aussi en place "un statut fiscal spécifique pour les outre-mer" et simplifiera "la défiscalisation en rehaussant significativement les seuils d'instruction au niveau local et en supprimant autant que possible les agréments préalables".

En matière d'insécurité, les Outre-mer "feront partie des territoires prioritaires" qui bénéficieront des recrutements de 1.000 emplois par an de policiers et de gendarmes et des 2,5 milliards d'investissement dans le matériel qu'il prévoit au niveau national sur le quinquennat. Il veut également "soutenir les filières agricole d'excellence (banane, canne)", "faire du tourisme outre-mer une priorité nationale", "donner davantage de pouvoir aux collectivités ultramarines" ou encore "poursuivre la nomination d'ultramarins à des postes de responsabilité".
 
29 commentaires - Manuel Valls veut "donner un nouveau souffle" aux Outre-mer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]