Los Angeles: rien ne va plus chez les cadets de la police

Los Angeles: rien ne va plus chez les cadets de la police

Des voitures de la Police de Los Angeles, le 31 javnier 2017 à Hollywood, en Californie

A lire aussi

AFP, publié le samedi 24 juin 2017 à 08h21

Des voitures de police volées par des adolescents lors de faux contrôles routiers, un agent accusé de détournement de mineure et chez qui on retrouve plus de 100 armes: le programme de "cadets" de la police de Los Angeles (LAPD) est en pleine tourmente.

L'affaire a éclaté la semaine dernière avec une course-poursuite qui s'est finie en carambolage pendant la nuit du 14 juin et à l'issue de laquelle trois adolescents ont été arrêtés au volant d'un véhicule du LAPD. 

Quatre autres adolescents ont été arrêtés cette semaine. Tous sont soupçonnés d'avoir dérobé des véhicules de la police, de s'être faits passer pour des agents et d'avoir singé des contrôles d'identité en stoppant des automobilistes.

Ils auraient aussi subtilisé des radios, un gilet pare-balles et des pistolets à impulsion électrique.

Ils participaient au programme dit des "Cadets" du LAPD, qui initie des adolescents aux métiers des forces de l'ordre dans le but de susciter des vocations. 

L'une des adolescentes arrêtées a avoué aux enquêteurs avoir eu des relations sexuelles avec un policier de 31 ans, Robert Cain, arrêté jeudi par le chef du LAPD lui-même -Charlie Beck- puis relâché moyennant une caution de 75.000 dollars. 

Lors d'une conférence de presse, Charlie Beck a indiqué que M. Cain était en charge de la pièce des équipements et "nous pensons qu'il a eu connaissance" de la subtilisation des voitures et autres objets par les cadets incriminés.

"Je trouve le comportement de M. Cain, s'il est prouvé, méprisable. Il est en absolue inadéquation avec l'éthique et les normes de la police de Los Angeles, et de nature criminelle", a expliqué le chef du LAPD.

"Je suis agent de police et j'ai pensé qu'il était de mon devoir de procéder à cette arrestation", pour sa valeur symbolique, a-t-il ajouté. Les enquêteurs avaient découvert la relation illicite en lisant les textos échangés entre M. Cain et la jeune fille. 

Selon le Los Angeles Times de vendredi, qui cite des sources policières anonymes, l'affaire a pris un tour sombre: plus de 100 armes, y compris des fusils d'assaut modifiés et un lanceur de grenades inopérant, auraient été retrouvées par les enquêteurs au domicile de M. Cain.

Alors que l'avenir du programme des cadets a été mis en question ces derniers jours, Charlie Beck continue de le soutenir. Il participera samedi à une cérémonie de remise de diplômes, encourageant médias et grand public à venir voir combien "les autres 2.200 cadets ont si bien servi la ville et sont de bons exemples pour les jeunes de Los Angeles".

 
1 commentaire - Los Angeles: rien ne va plus chez les cadets de la police
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]