Les incendies de forêt meurtriers au Portugal

Chargement en cours
 Une épaisse fumée recouvre Funchal, la capitale de l\

Une épaisse fumée recouvre Funchal, la capitale de l'île de Madère, le 11 août 2016 lors des gigantesques incendies qui ont fait trois morts

1/2
© AFP, PATRICIA DE MELO MOREIRA
A lire aussi

AFP, publié le dimanche 18 juin 2017 à 11h13

Le Portugal a déjà été touché par plusieurs incendies de forêt meurtriers avant celui qui a fait au moins 43 morts et 59 blessés samedi, dans la région de Leiria, au centre du pays.

 Voilà un rappel des plus tragiques intervenus dans ce pays depuis une quinzaine d'années: 

- 2003 -

 Entre juillet et septembre, des incendies gigantesques, alimentés par la canicule, ravagent le centre et le sud du Portugal pendant des semaines, faisant au total 20 morts. L'été 2003 demeure le plus catastrophique en terme de surfaces détruites avec près de 425.000 hectares réduits en fumée.

- 2005 -

 Fin février, quatre pompiers meurent en combattant un incendie de forêt, près de Mortagua (200 km au nord-est de Libonne). En juillet-août, plusieurs vagues d'incendies particulièrement violentes ravagent le territoire du nord au sud, poussant Lisbonne à demander l'aide de ses partenaires européens.

 Le pays, confronté à sa pire sécheresse depuis 1945, verra disparaître dans l'année quelque 300.000 hectares dans les incendies qui feront au total au moins 18 morts, dont onze pompiers.

- 2006 -

 Le 9 juillet, six pompiers périssent carbonisés alors qu'ils luttent contre un feu de forêt à Sao Famaliçao da Serra (centre).

- 2013 -

 En août, une vague d'incendies dans le nord et le centre du pays, attisés par des vents violents et des températures élevées, font neuf morts dont huit pompiers et réduisent en cendres des dizaines de milliers d'hectares de forêt. La chaîne montagneuse de Caramulo (centre), surnommée le "poumon du Portugal" pour ses forêts de pins et d'eucalyptus, est particulièrement touchée. Un millier de pompiers, appuyés par des Canadair français, espagnols et croates, seront mobilisés sur l'ensemble du territoire, afin de combattre les nombreux foyers (une moyenne de 250 à 300 départs de feu par jour).

 Une soixantaine d'incendiaires présumés sont arrêtés entre janvier et fin août.

 Ailleurs en Europe, c'est la Grèce qui a connu en 2007 le dernier bilan le plus meurtrier, quand des incendies sans précédent fin août-début septembre ravagent une grande partie du pays et du Péloponnèse faisant 65 morts et détruisant 280.000 hectares de forêt. Le site historique d'Olympie est sauvé des flammes de justesse.

 
1 commentaire - Les incendies de forêt meurtriers au Portugal
  • Malheureusement les pompiers paient un lourd tribu, est ce qu'ils possèdent le matériel et les moyens humains pour combattre de tels incendies. Peut être que dans ces moments là l'Europe pourrait fournir avions bombardiers d'eau....Ce serait enfin une Europe utile et intelligente.....Mais voilà apparemment çà n'intéresse pas nos dirigeants

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]