Le tourisme de masse dans l'oeil du cyclone !

Le tourisme de masse dans l'oeil du cyclone !

Tourisme

A lire aussi

Texte FranceInfo, Vidéo Brut, publié le jeudi 17 août 2017 à 11h50

En Espagne, les manifestations contre le tourisme de masse se multiplient. Pour exprimer leur colère, les manifestants organisent des rassemblements et des actions coup de poing.

Ils dénoncent : la pollution, les incivilités, l'augmentation des loyers et la désertification des centres-villes.



En 8 ans, Barcelone a perdu 13 000 habitants. La mobilisation contre le tourisme de masse gagne d'autres villes espagnoles comme : Palma de Majorque, Saint-Sébastien et Valence. « Les locaux s'en vont, nous avons perdu 40% des habitants à cause de l'augmentation des prix. Nous perdons les commerces de proximité et nous avons perdu la possibilité de nous promener dans la rue. C'est-à-dire d'avoir une vie quotidienne avec nos habitudes, elle n'existe plus dans le quartier », explique une habitante. Mais d'autres villes sont aussi touchées par ce phénomène. Dubrovnik, Lisbonne ou encore Venise qui elle a presque perdu la moitié de sa population en 40 ans, soit 1 000 habitants par an.
 
335 commentaires - Le tourisme de masse dans l'oeil du cyclone !
  • La France subit depuis plusieurs années un déferlement de "touristes" Musulmans.
    Nous ne les agressons pas pour autant.
    Au fait, les migrants qui accostent en Espagne sont dirigés vers la France, beau pays que cette Péninsule Ibérique.

  • il n'y a pas qu'à BARCELONE les villes balnéaires en FRANCE c'est identique, en cette période nous avons l'impression que les dingues sont lâchés ils font n'importe quoi, incivilité, non respect, ils se jeteraient presque sous votre voiture lorsqu'ils sont dans les passages piétons, paquets de cigarette, mégots, merde de chien, bousculades, et j'en passe les voitures abimées, toute cette faune qui nous arrive des banlieues et vous ne savez pas tout les propriétaires de locations vacances devraient s'informer de l'identité de leurs locataires? apprenez à être vigilants car la situation se détériore de plus en plus

  • Super amalgame !

    Ce n'est pas le tourisme de masse qui vide les Centres-Ville, c'est la spéculation foncière.

    Quant à l'afflux de touristes, c'est à double tranchant pour les autochtones: ils en bénéficient d'un coté (locations, commerces), mais ils en souffrent de l'autre (flambée des prix, surfréquentation, manque d'éducation).

  • avatar
    caplan  (privé) -

    Ce n'est qu'un problème de masse , pas plus ! la masse ça "écrase" tout

  • avatar
    caplan  (privé) -

    Dans le Lubéron c'est pareil . ça devient un fléau . Les gens se languissent d'etre en septembre !

    Bouches Du Rhône, idem..on dit vivement qu'ils se barrent qu'on puisse se promener tranquille..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]