La Chine refuse d'accueillir la tournée de Justin Bieber à cause de son "comportement"

La Chine refuse d'accueillir la tournée de Justin Bieber à cause de son

Justin Bieber en concert au Madison Square Garden de New York, aux États-Unis, le 9 décembre 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 14h00

La pop-star avait déjà fait polémique en Chine en 2014, en posant dans un sanctuaire controversé japonais lié à la seconde guerre mondiale.

Justin Bieber pourra revenir en Chine quand il se sera amélioré "en actes comme en parole" et qu'il aura grandi. En attendant, le jeune chanteur pour adolescentes ne pourra pas donner de concerts en Chine, à annoncé, vendredi 21 juillet, Pékin, qui pointe ses "problèmes de comportement".

Le chanteur canadien de 23 ans, qui a eu maille à partir avec la justice dans plusieurs pays, s'est produit en Chine en 2013 mais ne pourra recommencer cette année dans le cadre de sa tournée asiatique, a annoncé le service culturel de la mairie de Pékin sur son site internet. 

Justin Bieber doit grandir

"Mais nous espérons que Justin Bieber s'améliorera en actes comme en paroles à mesure qu'il grandit et deviendra un chanteur que les gens aiment vraiment", a ajouté la mairie de la capitale chinoise. La ville, qui qualifie le jeune chanteur de "talentueux mais controversé", répondait aux questions de fans soucieux de savoir si leur idole serait ou non autorisée à revenir en Chine. "C'est mieux qu'il ne vienne pas, c'est un mauvais garçon", commentait un internaute sur le réseau social Weibo.

En 2014, le chanteur en visite au Japon avait déjà fait scandale en Chine en postant sur internet une photo du sanctuaire controversé Yasukuni de Tokyo, perçu en Chine et en Corée comme le symbole du militarisme nippon durant la deuxième guerre mondiale.

Méfiance envers les stars occidentales

Les autorités chinoises se méfient des pop stars occidentales depuis un concert de Bjork en 2008 lors de laquelle la chanteuse islandaise avait prononcé le mot "Tibet" en interprétant son morceau "Declare Independence".

L'an dernier, le groupe américain Bon Jovi, qui a montré des images du dalaï lama lors de ses concerts, a annulé au dernier moment des dates prévues à Pékin et Shanghai.

Le régime chinois accuse le chef spirituel tibétain, qui vit en exil en Inde depuis l'échec d'un soulèvement contre la présence de Pékin en 1959, de vouloir l'indépendance du Tibet.

 
12 commentaires - La Chine refuse d'accueillir la tournée de Justin Bieber à cause de son "comportement"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]