L'opposant russe Alexeï Navalny remis en liberté

Chargement en cours
 L\

L'opposant russe Alexeï Navalny fait une déclaration après sa libération de prison, dans son local de campagne, le 7 juillet 2017 à Moscou

1/2
© AFP, Kirill KUDRYAVTSEV
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 16h03

L'opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, a retrouvé la liberté vendredi après 25 jours passés en détention administrative pour l'organisation en juin à Moscou d'une manifestation anticorruption d'ampleur dans les rues de Moscou, interdite par les autorités.

"Je suis très heureux d'être de retour au bureau. Je suis très heureux que tout le monde ici soit énergique et d'humeur joyeuse", a déclaré M. Navalny dans les locaux du Fonds de lutte contre la corruption, l'organisation qu'il a créée pour dénoncer la corruption des élites.

"Tout a bien fonctionné ici sans moi et tout continuera à fonctionner aussi bien et même encore plus maintenant que je suis ici. Nous ne céderons pas à la pression et nous les vaincrons bientôt tous", a-t-il ajouté.

La police a transféré à la dernière minute Alexeï Navalny dans un autre centre de détention pour le remettre en liberté loin des caméras et des journalistes, selon sa porte-parole Kira Iarmich.

A la veille de sa libération, la police avait investi le local de campagne moscovite de M. Navalny, en bloquant l'accès et emportant ordinateurs, affiches et tracts de campagne.

Ce local de campagne est distinct du Fonds de lutte contre la corruption de M. Navalny.

Un permanencier de nuit qui s'y trouvait au moment de l'intervention a également été hospitalisé après avoir subi des violences de la part d'un policier qui lui reprochait d'avoir refusé de présenter ses documents d'identité, selon des partisans de M. Navalny.

Alexeï Navalny, qui entend défier Vladimir Poutine à la présidentielle en mars 2018, avait été condamné à une peine de 30 jours de détention, réduite ensuite à 25 jours, pour avoir appelé des milliers de Russes à descendre dans la rue pour protester contre la corruption le 12 juin.

Cette manifestation, tout comme la précédente fin mars, pour laquelle M. Navalny avait déjà écopé de 15 jours de prison, a été marquée par des centaines d'arrestations.

L'opposant a été la cible de nombreuses agressions, dont une avec un liquide vert qui a nécessité un traitement ophtalmologique en Espagne, mais également de plusieurs poursuites judiciaires visant selon ses partisans à entraver ses ambitions.

Son avenir politique demeure cependant flou, la commission électorale centrale l'ayant jugé en juin inapte à se présenter contre Vladimir Poutine en mars prochain en raison d'une condamnation de justice pour détournement de fonds.

pop/kat/roc

 
4 commentaires - L'opposant russe Alexeï Navalny remis en liberté
  • Trop de mansuétude de la part de Poutine

  • Il a beaucoup de chance de vivre en Russie, s'il était en Turquie, ce grand pays ami des occidentaux et de l'Europe, véritable symbole de démocratie et en cours de négociation pour adhérer à l'UE, il serait encore en prison et pour longtemps.

  • Steppenwolf  (privé) -

    Mort de rire ! Navalny déclaré "principal" opposant à Poutine alors qu'il n'a aucun siège nul part et qu'il n'est qu'un agitateur et un provocateur pour se faire remarquer.
    La véritable opposition celle issue des urnes, la voilà :
    Résultat des élections législatives 2016 et composition de la Douma.
    Russie Unie (le parti de Poutine) 343 mandats sur 450 (76 % du nombre total de députés). 13,7 % des voix, le KPRF (les communistes) obtient 42 mandats. Le LDPR, le parti libéral-démocrate, avec 13,18 % des votes, remporte 39 sièges au parlement,. Russie Juste, qui a recueilli 6,21 % des votes, aura 23 sièges.

  • Steppenwolf  (privé) -

    Lorsque vous lisez ou écoutez les médias occidentaux, vous avez l’impression qu’il y a en Russie une forte opposition au président Poutine qui est incarnée par un nom qui revient en boucle : Navalny. Pourtant, Alexei Navalny obtint 30% dans une élection……….. seulement municipale à Moscou. Alexeï Navalny a étudié à l’université américaine de Yale. Un Yale World Fellow (traduction : un compagnon "mondial" de Yale). Navalny est un ultranationaliste financé par les autorités américaines. La Russie a toutes les raisons d'avoir des doutes sur l'opposition politique qui semble être réunie autour d'Alexeï Navalny. Lors des vérifications des comptes de campagne pour l'élection du maire de Moscou, Alexeï Navalny a obtenu des financements étrangers émanant de plus de 300 personnes physiques et entités juridiques étrangères issus de 46 pays dont les Etats-Unis. Sa participation à l'organisation « Narod » s'est rapprochée de groupes connus pour leurs positions racistes. Navalny a en outre participé en 2011 à un défilé ultranationaliste. Et il a déclaré qu'il ne rendrait pas la Crimée à l'Ukraine s'il en avait le pouvoir. Condamné deux fois pour : Détournements de fond d'une société forestière. Détournement de fonds d'Yves Rocher.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]