L'EI s'apprête à frapper en France et en Belgique, selon Bruxelles

L'EI s'apprête à frapper en France et en Belgique, selon Bruxelles

Des membres du GIGN au camp de Satory, le 11 janvier 2016. (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 juin 2016 à 14h15

- Le niveau d'alerte n'a pas été relevé, mais l'antiterrorisme belge assure avoir reçu des informations alarmantes. -

"Des combattant auraient quitté la Syrie il y a environ une semaine et demie afin de rejoindre l'Europe." C'est le message adressé à tous les services de police par la cellule antiterroriste belge.

Cette note, que le quotidien belge La Dernière Heure s'est procurée, intervient après le massacre dans une boîte de nuit d'Orlando, aux Etats-Unis, et l'assassinat d'un couple de policiers près de Paris. Les terroristes arriveraient "via la Turquie et la Grèce, en bateau, sans passeport", poursuit la note.

"Ces personnes se sépareraient en deux groupes, l'un pour la Belgique, l'autre pour la France, afin d'aller commettre des attentats par groupe de deux. Toujours selon les renseignements recueillis, ces personnes seraient déjà en possession de l'armement nécessaire et leur action serait imminente", explique encore la cellule antiterroriste belge dans sa note, qui précise également les cibles qui pourraient être attaquées : un grand centre commercial, un fast-food d'une chaîne américaine, et la police. La Dernière Heure ne précise pas si des cibles en France ont pu être identifiées et mentionnées dans la note.


Cependant, l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), rappelait récemment que "la France reste la cible de prédilection pour l'EI", rapporte la Dernière Heure. Il y a d'ailleurs des "cellules dormantes de l'Etat islamique en Europe", selon l'Ocam, qui ne peut "exclure qu'elles pourraient exécuter un ou des attentats également en Belgique". Des attaques qui auraient pour but de "faire un maximum de victimes" ou viser des infrastructures. "L'EI a l'intention et la capacité d'exécuter la menace", martèle l'organisme qui a maintenu ce mercredi son niveau d'alerte à 3 sur 4, et qui recommande aux autorités belges de s'interroger sur l'opportunité de "maintenir, reporter ou annuler les grands événements". L'Ocam rappelle au passage que les armes et les explosifs en possession de la cellule responsable des attentats de Bruxelles "n'ont pas été retrouvées".

Selon iTélé, qui a confirmé auprès du parquet belge les informations de la Dernière Heure, il convient toutefois de nuancer l'alerte. Les services de renseignements reçoivent des informations brutes "tous les jours", et quand la menace est réelle et identifiée, ce genre d'alerte n'est généralement pas diffusée aussi largement, à tous les services de police.

 
151 commentaires - L'EI s'apprête à frapper en France et en Belgique, selon Bruxelles
  • Voilà une information qui fait froid dans le dos... mais je nous croyais en état d'urgence et les frontières bouclées... aurais-je mal compris ?

    "les frontières bouclées" ?
    Quels que soient leurs habits, "ils" peuvent toujours arriver par ..... la manche !

    Bonjour Zéphyr. C'est très facile de passer de Belgique en France. Il suffit de dire aux douaniers à la frontière, en prenant l'accent belge, "Ca va, une fois ?" avec un cornet de frites à la main et si l'on est sur un vélo, en tenue de coureur....

    frontières bouclées, pour les empêcher de sortir ?

    Ma Dalton n'est pas connue pour son sens aigu du second degré...

    avatar
    jpfrerot  (privé) -

    Pas avec le bleu du Larzac, c'ai sur

  • avec un peu de volonté, la France devrait avoir les moyens de créer une "organisation secrète", frappant les apprentis djihadistes et leurs intérêts sur l'ensemble du territoire ?
    Ce que notre pays était capable de faire en opérations extérieures, on doit être capable de le faire sur le territoire national ?

    Une chose est sûre : on ne peut pas laisser les français vivre en permanence sous la menace, sinon c'est une politique de non assistance à personnes en danger !

    tepfelechisser- Soyez gentil envoyez donc ce message à l’Élysée.... On sait jamais ....

  • Il ne manquait plus que Netanyahu pour allumer la mèche...

  • Qui pourrait agir de telle manière sinon des terroristes islamistes ? Cela fait un moment que Daech frappe en France. Ces casseurs se mêlent aux hooligans, aux manifestants de la loi du travail, démolissent l’hôpital Neker. D’où croyez-vous qu’ils viennent ? De Syrie, de Turquie, d’un peu partout, d’Allemagne, de Grande Bretagne et d’ailleurs. Mais surtout, il ne faut pas le dire, cela pourrait effrayer les Français.

  • Pour l’instant et jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas l’EI qui a frappé en France
    Ce sont nos contrefaçons, des lascars décérébrés et barbares qui ne sortent pas du "Néant" et n'ont pas pris la Nation par traîtrise, à l'instar des Mohammed Merah, Mehdi Nemmouche, Chérif et Saïd Kouachi, Amedy Coulibaly , Moussa Coulibaly, Yassine Salhi , Ismaël Omar Mostefaï, Samy Amimour, Foued Mohamed, Aggad, Bilal Hadfi, Larossi Abballa et plus de 2 000 autres (chiffre avoué). Français, élevés à l'école de la République bénéficiant du bien commun et des prestations sociales accordées par la société, délinquants, repris de justice, radicalisés, fiché S, souvent sortis du territoire et rentrés, évalués comme potentiellement dangereux, libre de leurs mouvements.
    Où sont les réponses d’un Etat de Droit proportionnelles à ce type de risque perpétré par des « Citoyens » connus et parfois au pedigree déjà lourd ?
    Pourquoi plus de 100 mosquées salafistes continuent de sévir dans l'hexagone ?
    Nos élites ne sont elles pas coupables de cette situation et des dangers qu'elles font encourir à la Nation ?

    avatar
    Caton_lancien  (privé) -

    Il faudra bien un jour que les décideurs qui sont actuellement aux affaires répondent de leur responsabilité pour avoir refusé de prendre les mesures correspondant à ce qu'ils ont eux mêmes nommé "nous sommes en guerre" .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]