Kiev et Tbilissi veulent oeuvrer ensemble pour rejoindre Otan et UE

Kiev et Tbilissi veulent oeuvrer ensemble pour rejoindre Otan et UE

Le président ukrainien Petro Porochenko, à l'ouverture du Sommet de l'Otan à Varsovie, en Pologne, le 8 juillet 2016

A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 juillet 2017 à 15h00

Le président ukrainien Petro Porochenko et son homologue géorgien Guiorgui Margvelachvili ont annoncé mardi leur intention d'oeuvrer ensemble pour rejoindre l'Otan et l'Union européenne, face à la Russie considérée comme une menace.

"Nous nous sommes mis d'accord pour demander ensemble et de manière plus active que la Géorgie et l'Ukraine soient intégrées dans l'espace européen et euro-atlantique", a déclaré M. Margvelachvili lors d'une conférence de presse commune à Tbilissi.

"L'indépendance et la démocratie (des deux ex-républiques soviétiques, ndlr) sont confrontées exactement aux mêmes menaces", a souligné pour sa part M. Porochenko, dans une allusion claire à la Russie, en ajoutant que Kiev et Tbilissi vont "coordonner les mesures" à prendre en vue de leur éventuelle adhésion à l'UE et à l'Otan.

L'Ukraine accuse la Russie, qui a annexé en 2014 la péninsule de Crimée, de soutenir financièrement et militairement les rebelles prorusses dans l'est du pays, ce que Moscou dément. Le conflit armé entre les rebelles et les forces ukrainiennes a fait plus de 10.000 morts et abouti à la création de deux "républiques" séparatistes dans l'Est.

La Géorgie s'était pour sa part opposée à la Russie au cours d'une guerre éclair en août 2008, qui s'était soldée par la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de deux républiques séparatistes prorusses, l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie qui avaient fait sécession de la Géorgie en 1992.

L'Ukraine et la Géorgie se sont donnés comme priorité d'adhérer à l'Otan et à l'UE, au risque de provoquer la colère de la Russie, qui s'inquiète de l'élargissement de l'Alliance près de ses frontières.

im/mp/pop/nm/pjl

 
14 commentaires - Kiev et Tbilissi veulent oeuvrer ensemble pour rejoindre Otan et UE
  • il y a assez de bordel il faut leur dire NON ou bien allez jusqu'au bout et ne pas hésiter à aller en guerre avec les Russes;;;;;;;;;;;

  • Des peuples auxquels leur liberté aura couté très cher, devenus désormais libres et souverains et libres de leurs choix et de leur destinée.

  • avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    entre vouloir et pouvoir il y a un espace qui quelquefois est infranchissable. Pour pouvoir être membre de l'OTAN un état ne dois pas avoir de problème de frontière avec ses voisins. ce n'est ni le cas de l'ukraine ni le cas de la georgie. et aussi pour cela il faudrait que tous les membres de l'organisation atlantique soient d'accord. ce qui n'est pas le cas non plus. quant à l'ue deux clous de plus dans son cercueil ne ferait que l'alourdir..........

  • Ni l'otan Ni leurope! ces chiens des pays de l'est ne veulent que profités des européen! Il nous ramenerons, l'extremisme, la drogue, le trafique d'arme, la protistution, le kidnapping, la pédophilie et surtout la guerre! Car s'ils rentre ds l'otan et que moscou deciderais de les attaqués, automatiquement les américains rapliquerais et la France serais obligé obéir aux ordre des ricains!

    et nous nous resterons avec la bêtise humaine

  • les corrompus parano dans toutes leurs splendeur; quel spectacle affligent !
    Ce n'est pas à Tbilissi qu'il y a une rue G W Bush, et à Kiev des défilés de braillard avec torches et drapeaux rouge et noir?

    Peur-être.
    Mais au moins ne sont-ils pas rodés par Poutine

    avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    guy à toulon
    toujours les arguments bas de plafond qui ne veulent rien dire à part l'invective stérile. quoi d'autre de sérieux ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]