Hongrie: des opposants à Orban détournent ses affiches anti UE

Hongrie: des opposants à Orban détournent ses affiches anti UE

Sur une pancarte géante du gouvernement hongrois, qui disait "Stop Bruxelles! Consultation nationale 2017", Bruxelles a été remplacé par le nom du Premier ministre Orban au lieu du texte original, à Budapest le 14...

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 14 avril 2017 à 15h34

Hongrie: des opposants à Orban détournent ses affiches anti UE

Plusieurs centaines d'affiches d'une campagne anti-européenne de Budapest sous l'intitulé "Stoppons Bruxelles" ont été détournées dans la nuit de jeudi à vendredi par un groupe d'opposants au gouvernement hongrois qui a revendiqué le maquillage du slogan en "Stoppons Orban" et "Stoppons Moscou".

"Nous en avons assez des mensonges! Pour cette raison, nous avons corrigé les affiches avec l'aide de plusieurs centaines de nos activistes dans quatorze grandes villes du pays," a déclaré le jeune parti Momentum sur son site internet.

Selon sa chargée de communication Mària Gerencsér, des centaines d'affiches sont concernées parmi les milliers installées à travers le pays depuis le début du mois par le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban. Le dirigeant conservateur a en effet lancé une campagne anti-européenne par voie d'affichage et de questionnaires demandant aux citoyens leur avis sur les politiques de Bruxelles qui, selon le gouvernement, menacent la souveraineté hongroise.

Des bandeaux oranges ont recouvert le mot "Bruxelles" avec les mots "Orban" et "Moscou".

"Le gouvernement de Viktor Orban mobilise contre l'Union européenne avec l'argent des contribuables, alors qu'il est en train de vendre notre indépendance nationale à la Russie de Poutine," dénonce Momentum, un mouvement d'opposition qui s'est fait connaître en obtenant le retrait de la candidature de Budapest pour l'organisation des JO 2024.

Après ce succès, fin février, la formation s'est transformée en parti politique en vue des élections législatives de 2018.

Ses membres participent également aux manifestations contre la politique de Viktor Orban qui se succèdent à Budapest depuis une dizaine de jours et reprochent au gouvernement de s'attaquer aux ONG ainsi qu'à une université réputée, la CEU, financée par le milliardaire américain Georges Soros.

"Bien que les tanks russes aient quitté le pays, les Russes s'infiltrent de nouveau à travers les gazoducs, à travers les +fakenews+ de leurs portails internet et à travers l'élite de la classe politique," critique Momentum alors que plusieurs médias d'opposition ont récemment accusé les responsables hongrois de laisser le champ libre aux intérêts politiques et économiques de Moscou en Hongrie.

Une nouvelle manifestation est annoncée samedi à Budapest. La capitale hongroise avait connu dimanche dernier le plus important rassemblement, de 60.000 à 80.000 personnes, depuis la réélection de Viktor Orban en 2014.

 
2 commentaires - Hongrie: des opposants à Orban détournent ses affiches anti UE
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]