Grèce : la colère des gueules noires de Macédoine occidentale

Grèce : la colère des gueules noires de Macédoine occidentale©CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 15h01

Extraire le lignite dans ces mines à ciel ouvert de Macédoine occidentale, un travail difficile et dangereux désormais nettement sous-payé. Les gueules noires de Ptolemaïda sont les ouvriers sacrifiés de cette région pauvre à la frontière albanaise, où le chômage atteint 35%. Extrait d'un reportage du magazine "Avenue de l'Europe" en Grèce.

Depuis l'explosion de la crise en Grèce, leur situation s'est largement dégradée. Sans négociations collectives ni intervention de syndicats, l'Etat a réduit leurs salaires de 30 à 70%, selon les postes. Mais la mine continue à tourner... il faut bien alimenter le pays en électricité.

Un métier à risque payé 500 euros par mois

Agapios Douvenzidis, artificier, fait un métier à risque. "On se sent cassés. Comment peut-on rester…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Grèce : la colère des gueules noires de Macédoine occidentale
  • Ils sont à la merci des patrons qui font ce que bon leur semble . Et quand je vois que d'autres ne se fatiguent même pas et touchent le pactole je dis c'est une honte et voila que des farfelus veulent faire disparaître mes propos. L'Homme et le travail sont devenu aujourd'hui l'objet de certains est ce que je peux qualifier cela d'esclavage sans risquer de me faire disjoncter.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]