George Michael : l'anecdote politique qui refait surface

George Michael : l'anecdote politique qui refait surface©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 26 décembre 2016 à 22h30

Le monde entier pleure la disparition de George Michael, décédé à seulement 53 ans le 25 décembre dernier. Une émotion qui n'a pas de frontières et qui va jusqu'en Chine, car oui, certains l'ont oublié, mais George Michael avec son groupe Wham ! a été l'un des premiers artistes pop à se produire dans la Chine communiste.

C'était en 1985. Le groupe avait alors été préféré à Queen. "À un moment, des étudiants nord-coréens se sont levés et se sont mis à danser, pas longtemps, car la police leur a vite dit de se rasseoir. On était vraiment comme des pages blanches à l'époque, on n'avait jamais vu ça" , se souvient l'écrivain chinois Mao Danquing qui avait assisté au spectacle, dans des propos relayés par Ouest France.



"Je considère que cela a été un privilège de se trouver dans cette position-là, on était en quelque sorte des ambassadeurs", avait commenté George Michael au sujet des deux concerts événements que le manager de Wham !, Simon Napier-Bell, avait mis plus de dix-huit mois à organiser. En 2005, dans un livre il avait raconté les nombreux déjeuners qui avaient été nécessaires avec le gouvernement pour que le groupe puisse se produire en Chine. Un acte politique qui rappelle que la star et son art avaient aussi une portée historique.

 
1 commentaire - George Michael : l'anecdote politique qui refait surface
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]