Fusillade à Orlando : la piste islamiste

Fusillade à Orlando : la piste islamiste

Des voitures de police devant la boîte de nuit "Pulse" à Orlando, aux Etats-Unis, le 12 juin 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 12 juin 2016 à 11h30

- Ce drame survient moins de 48 heures après le meurtre par balle dans la même ville d'une jeune chanteuse, en pleine session de signature d'autographes. -

La ville d'Orlando, aux Etats-Unis, a été le théâtre d'une nouvelle "tuerie de masse", dans la nuit de samedi à dimanche 12 juin, quand un homme est entré dans une club gay de la ville et a ouvert le feu.

Le suspect pourrait avoir un "penchant" pour le terrorisme islamiste a déclaré dans la journée le FBI. Côté bilan, la police de la ville a annoncé une vingtaine de morts et 42 blessés. Ce sont les policiers d'élite du SWAT qui sont intervenus dans le night-club pour délivrer les personnes retenues en otage par l'assaillant.

"Cela a tourné à la prise d'otage", a déclaré le chef de la police John Mina lors d'un point de presse. "Vers 05H00 (09H00 GMT) ce matin, la décision a été prise de secourir les otages qui étaient à l'intérieur". "Malheureusement, il y a des gens qui sont morts par balles, autour d'une vingtaine, à l'intérieur du night-club", a déclaré de son côté l'agent spécial du FBI Ron Harper au même point de presse. Il a ajouté que 42 blessés avaient été emmenés vers les trois hôpitaux les plus proches. Les circonstances dans lesquelles les personnes ont été tuées n'étaient pas claires pour l'instant.

EXPLOSION CONTRÔLÉE DEVANT LE CLUB

"Le tireur à l'intérieur du club est mort", a expliqué sur son compte Twitter la police d'Orlando environ quatre heures après la fusillade qui a éclaté vers 02H00 locales (06H00 GMT) selon les témoins.

Peu avant d'annoncer la mort du tireur à l'intérieur du Pulse, situé dans le centre d'Orlando, la police avait indiqué avoir procédé à une "explosion contrôlée" devant le club, sans plus de détails.

"Vers 02H00 (06H00 GMT), quelqu'un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés sur le sol", a raconté l'un des clients de la boîte, Ricardo Negron, interrogé par Sky News.  "Je suppose que le tireur tirait en l'air parce qu'on voyait les verres des lampes tomber", a-t-il ajouté. "Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d'entre nous ont pu se lever et sortir en courant par derrière". Ce témoin dit avoir entendu "des tirs non-stop" pendant problablement moins d'une minute, mais que ça lui a paru beaucoup plus long. "Il y a certainement eu des gens blessés, ou pire", a-t-il ajouté.


Sur CNN, Christopher Hanson a expliqué avoir d'abord cru qu'il s'agissait de la musique avant de comprendre que c'était des tirs. "Je n'ai vu aucun des tireurs. J'ai juste vu des corps tomber. J'étais au bar pour commander un verre, je suis tombé, j'ai rampé pour sortir. Les gens essayaient de sortir par derrière. Quand je suis arrivé dans la rue, il y avait du monde, du sang partout".

Le Pulse d'Orlando, qui se présente sur son site web comme "le bar gay le plus chaud d'Orlando", postait peu après sur sa page Facebook un dernier message lapidaire : "Sortez tous et courez!"

C'est la deuxième fois en trois jours que la ville d'Orlando est le théâtre d'une fusillade. C'est là que vendredi soir, une jeune chanteuse américaine, Christina Grimmie, ancienne candidate de l'émission "The Voice", a été abattue alors qu'elle signait des autographes à l'issue d'un concert au Plaza Live, situé à moins de cinq km du Pulse. Son agresseur, un jeune homme de 27 ans en possession de deux armes de poing, s'est donné la mort en se tirant une balle dans la tête sans que ses mobiles aient été éclaircis. Le suspect s'appelle Kevin James Loibl et il était originaire de la ville de St. Petersburg dans l'Etat de Floride, dans le sud des Etats-Unis, avait précisé samedi la police d'Orlando. "Le suspect dans cette affaire n'est pas d'Orlando. Il a voyagé jusqu'à Orlando, apparemment pour commettre ce crime, et prévoyait ensuite de rentrer chez lui", avait expliqué John Mina, chef de la police locale.

Les violences par armes à feu sont quasi quotidiennes aux Etats-Unis. Depuis le début de l'année, il y a déjà eu plus de 5.800 morts par armes à feu dans le pays et plus de 23.000 incidents impliquant des armes à feu d'après le site Gunviolencearchive.org. Situé dans le comté d'Orange, la ville d'Orlando, qui compte environ 250.000 habitants, se trouve à l'intérieur des terres et est connue pour ses parcs d'attraction thématiques.
 
8 commentaires - Fusillade à Orlando : la piste islamiste
  • J’ai du mal à comprendre. Surtout, alors que certains pensent, en Europe et singulièrement France que les étasuniens sont un modèle pour « l’Occident. C’est vrai, en matière de mesures destinées à préserver la sécurité des citoyens, ils battent des records, comme dans beaucoup d’autres domaines. Ainsi pour la peine de mort ils sont en tête de liste des pays de l’OCDE. Par ailleurs environ 1 million de citoyens étasuniens sont incarcérés. Cela devrait être efficace puisque cela représente environ un étasunien sur 300. Le système est d’autant plus pertinent qu’une partie des établissements pénitentiaires a été confiée à des sociétés privées. Celles-ci pour le plus grand profit des investisseurs, font travailler les prisonniers : une main-d’œuvre très bon marché. Enfin comme on le lit souvent sur ces forums, les armes aux États-Unis peuvent grâce à une constitution bienveillante, circuler librement et être portées librement par tous les citoyens. Toutes ces mesures devraient faire des États-Unis un pays calme et paisible. Peu importe que les armuriers ne soient pas autorisés à vérifier l’aptitude de leurs clients à porter et à détenir une arme. Le syndicat étasunien des marchands d’armes, est une institution puissante et respectée (notamment par les parlementaires) qui lutte pour faire respecter le principe de la liberté du commerce et de l’industrie à la satisfaction de tous ses adhérents et de leurs clients. Même les présidents des États-Unis n’osent pas l’affronter.

  • Il faut arrêter de parler des ventes d'armes aux USA. En France, les armes sont interdites. Ça n'a pas empêché un carnage de se produire au Bataclan et de faire 130 morts. Là il s'agit selon toute probabilité d'un islamiste. On sait qu'ils haïssent par dessus tout les gays, et chez eux ils les balancent du haut des immeubles ou les pendent à des grues. Au lieu de critiquer à tout bout de champ les USA (même s'il y a des choses à dire), les commentateurs feraient mieux de se préoccuper du vrai problème, et les journalistes aussi : quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...

  • Ils n'ont qu'à continuer à vendre des armes en toute liberté

  • Les autorités américaines conseillent à leur population de ne pas se rendre en France car trop dangereuse : la réciproque est applicable !!!

    Exaxt, et ça serait la réponse du berger à la bergère !

  • Nous sommes entrés dans la violence et les gouvernements n'y pourront plus rien, il y a trop d'armes, de trafics, on tue pour un rien et surtout pour des idées religieuses dépassées. Mais quand on regarde la TV, il n'y a plus que des films policiers avec tuerie et ça plaît ! Il faudrait quand même revoir tout ça car ça banalise la violence, la tuerie. Je ne suis pas jeune et je me rends compte que ce monde bascule de pire en pire.

    Moi , je pense que les télés films y sont aussi pour quelque chose , mais !, si vous le dites , vous êtes ri gard !!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]