Forêt de Bialowieza : l'UE demande à la Cour de Justice la suspension des coupes

Chargement en cours
 Un bûcheron coupe un arbre dans la forêt de Bialowieza, en Pologne, le 31 mai 2016

Un bûcheron coupe un arbre dans la forêt de Bialowieza, en Pologne, le 31 mai 2016

1/2
© AFP, WOJTEK RADWANSKI
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 14h50

La Commission européenne a annoncé jeudi avoir déposé un recours contre la Pologne devant la Cour de justice de l'UE (CJUE) après plusieurs avertissements sur l'exploitation de la forêt de Bialowieza, un site naturel protégé.

En outre, "compte tenu de l'ampleur des opérations forestières qui ont été lancées, la Commission demande également à la Cour l'adoption de mesures provisoires obligeant la Pologne à suspendre immédiatement l'abattage des arbres", en attendant la décision finale de la Cour, précise l'institution dans son communiqué.

Les mesures provisoires sont généralement accordées par la cour dans les dossiers "urgents et graves", a expliqué un porte-parole de la Commission Enrico Brivio.

"La Commission considère que l'urgence de la situation exige de telles mesures exceptionnelles", a insisté M. Brivio, évoquant les "dégâts irréparables" déjà faits.

La forêt de Bialowieza est l'une des dernières grandes forêts primaires d'Europe qui abrite une faune unique, dont la plus grande population de bisons d'Europe. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine naturel mondial de l'Unesco et protégée dans le cadre du réseau européen Natura 2000. Une partie seulement est un parc national. 

La Pologne soutient qu'elle procède à des coupes de "protection" pour stopper des attaques d'insectes xylophages, sécuriser la circulation routière et lutter contre les risques d'incendie.

Le ministère de l'Environnement polonais s'est "félicité" jeudi de la saisine de la Cour de justice.

"Le ministre de l'Environnement, le professeur Jan Szyszko, a souligné à plusieurs reprises qu'il comparaîtrait avec grand plaisir devant la CJUE pour présenter des preuves montrant que les activités engagées dans la forêt de Bialowieza sont conformes à la loi", a réagi l'institution dans un communiqué, affirmant que la Cour avait déjà "donné raison" à maintes occasions au ministre.

Selon le ministère, l'action du gouvernement polonais s'appuie sur la loi européenne sur "la reconstitution et la préservation des sites et des espèces importants pour l'UE" et poursuit l'objectif de s'opposer "à la dépréciation des réalisations de la population locale, des représentants de l'École polonaise des forêts et des services de protection de la nature". 

Mais la Commission estime que les mesures prises par les autorités, "qui comprennent l'abattage d'arbres centenaires, représentent une menace grave pour l'intégrité de ce site Natura 2000, qui protège des espèces et des habitats tributaires des forêts anciennes, y compris pour le bois mort qu'elles offrent". 

"Pour certaines de ces espèces, la forêt de Bialowieza est le plus important ou le dernier site existant en Pologne", ajoute l'exécutif européen.

Bruxelles a conclu que les mesures polonaises n'étaient "pas compatibles avec les objectifs de conservation du site et allaient au-delà de ce qui est nécessaire pour garantir une utilisation durable de la forêt", qualifiant d'"incorrecte" l'évaluation faite par Varsovie des conséquences des opérations de coupes sur le site. 

Le comité de l'Unesco chargé du patrimoine mondial a récemment rejoint l'UE dans ses appels à la suspension des opérations en forêt de Bialowieza. Exprimant sa "plus grande préoccupation", il avait annoncé le 5 juillet l'envoi d'une mission de surveillance sur place.

L'Unesco a également exigé de recevoir en décembre 2018 une mise à jour du rapport polonais sur la forêt, pour étudier son éventuelle inscription sur la liste du patrimoine mondial en péril à la session suivante de 2019, "en cas de confirmation d'un risque avéré ou potentiel".

Les associations de défense de l'environnement ont de leur côté salué la décision de la Commission.

"Les mensonges de Jan Szyszko selon lequel la dévastation de la forêt est en harmonie avec la loi européenne soit révélés", s'est félicité Greenpeace Pologne.

mla/agr/mdr

 
7 commentaires - Forêt de Bialowieza : l'UE demande à la Cour de Justice la suspension des coupes
  • Après l' Amazonie et bien d'autres forêts primaires dans le monde, voici maintenant que la Pologne attaque sa plus belle forêt avec des arbres centenaires et une faune exceptionnelle... quelle tristesse ... :-( ...
    Où en serons-nous en 2040 ... quand la transition énergétique mal comprise sera passée par là, avec utilisation exagérée de la "biomasse". ?
    Macron !!! au secours ... protégeons la biodiversité ! ...

  • classée Natura 2000 donc c'est l'Europe qui paie alors coupez les vives a ce gouvernement polonais qui ne respecte pas la communauté Européenne

  • Déjà il faudrait savoir pourquoi ils la coupent. Limiter les risques d'incendie, ça c'est ridicule.
    Pour limiter les accidents de voiture, y'a qu'à balancer les voitures directement à la casse, comme ça c'est fait, c'est logique, non? Alors pareil pour la forêt! C'est ça la raison?
    On nous prend vraiment pour des ...
    Cette forêt est très importante. Ne serait-ce que pour les bisons

  • Toujours la même pulsion de mort du néolibéralisme dérégulé : faire du pognon à court terme au mépris d" un patrimoine
    unique qui s'il est bien géré peut à l'avenir être une véritable source de richesse économique humaine environnementale patrimoniale à l'égard des générations à venir pour la Pologne et pour l'Europe.....Car notre "grande civilisation"
    n'a fait que détruire son patrimoine faunistique et naturel au seul profit des prédateurs dominants cupides manipulateurs et prédateurs.

  • La Pologne, ou plutôt son gouvernement récent, se comporte en pique-assiette de l'Europe

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]