Etats-Unis: veto de la Cour suprême pour une exécution en Arkansas

Chargement en cours
 La Cour suprême des Etats-Unis, à Washington, le 31 janvier 2017

La Cour suprême des Etats-Unis, à Washington, le 31 janvier 2017

1/2
© AFP, SAUL LOEB
A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 avril 2017 à 11h33

Etats-Unis: la Cour suprême met son veto à une demande de dernière minute des autorités de l'Arkansas de procéder à une exécution

La Cour suprême des Etats-Unis a mis son veto lundi à une demande de dernière minute des autorités de l'Arkansas de procéder à une exécution, dernier rebondissement judiciaire en date sur le front de la peine de mort dans cet Etat du Sud.

L'Arkansas avait demandé le feu vert de la Cour suprême pour cette exécution, la première depuis plus d'une décennie.

La décision de la Cour suprême constitue le dernier revers judiciaire en date pour cet Etat qui entendait procéder à huit exécutions entre le 17 et le 27 avril, à un rythme sans précédent, qui a suscité une mobilisation internationale des opposants à la peine capitale.

La Cour a rejeté un appel du Procureur général de l'Arkansas (Attorney general) de lever l'interdiction d'exécuter Don Davis, émise lundi par la Cour suprême de l'Arkansas.

Don Davis devait être le premier des condamnés à mort et son exécution était initialement prévue ce mois-ci.

La décision de la Cour suprême des Etats-Unis est intervenue quelques minutes avant que l'ordre d'exécuter Don Davis n'expire à 12H00 locales (5h00 GMT), à l'issue d'une journée riche en rebondissements judiciaires.

Ce dernier développement représente un échec pour le gouverneur républicain de l'Arkansas, Asa Hutchinson, qui plaide pour des exécutions à un rythme accéléré.

"Bien que la journée ait été épuisante pour toutes les personnes concernées, nous continuerons demain de nous battre contre les appels de dernière minute et les efforts pour s'opposer à la justice pour les familles des victimes", a déclaré le gouverneur dans un communiqué.

L'Etat de l'Arkansas continuera d'aller de l'avant pour procéder à l'exécution des autres détenus, a-t-il indiqué.

L'affaire a lieu aussi alors qu'une substance très controversée utilisée pour les exécutions par injection dans plusieurs Etats américains, le bromure de vécuronium, est de plus en plus difficile à obtenir.

Plusieurs compagnies pharmaceutiques, en particulier en Europe, l'interdisent pour des exécutions.

Les opposants à la peine de mort font valoir que cette substance entraîne une longue agonie, provoquée par la paralysie des muscles.

Les exécutions prévues en Arkansas ont suscité l'émoi à l'étranger. L'Union européenne a exhorté le gouverneur de l'Etat à "commuer" les sentences.

Amnesty International a demandé une "mise à l'arrêt urgente du tapis roulant d'exécutions" dans l'Arkansas et l'organisation Human Rights Watch a dénoncé "un déluge de mises à mort inédit dans l'histoire américaine moderne".

 
6 commentaires - Etats-Unis: veto de la Cour suprême pour une exécution en Arkansas
  • Parlons un peu plus, aussi, des mises à mort (même sans jugements) pour adultère ou blasphème dans certains pays.
    Sachant que, en plus, la définition de l'adultère englobe aussi le seul fait pour une femme de parler à un autre homme que son mari.
    Et sachant que nier un petit détail religieux y est déjà un blasphème. Selon eux, je viens donc de blasphémer...
    Et que ce matin, homme marié, j'ai transporté dans ma voiture une femme mariée et sa fille : donc, selon eux, adultères.

    Ce n'est pas une raison, que d'autres fassent pire ne diminue pas l'horreur et l’inhumanité des dirigeants de cet état.

  • ravachol  (privé) -

    Le taux de crinimalité aux USA (un des plus élevé du monde, d'aprés Office des Nations unies contre la drogue et le crime il est de 4.2 pour 100 000 personne alors qu'en France il est de1,2 au canada de1.6 au Danemark de 0.9 en Slovaquie de1.5 en Grande Bretagne de1.2;

    Bref la malgré ce que disent les partisan de la peine de mort celle ci n'a aucun effet dissuasif ce serait même l'inverse qui se passe

  • les tueurs en série eux vont continuer à tuer, on s'intéresse plus aux criminels plutôt qu'aux victimes !!!!!

  • la peine de mort est une peine qui risque de faire tuer des innocents et de plus, ce n'est pas 10 ans après un procès que l'on doit mettre à exécution ! La perpétuité est bien la punition même pour ceux qui sont condamnés à tort car il reste l'espoir que la vérité ressorte un jour !

    1000 fois d'accord avec vous

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]