Etats-Unis: Trump coupe les vivres des cliniques pratiquant l'avortement

Etats-Unis: Trump coupe les vivres des cliniques pratiquant l'avortement

Donald Trump, le 13 avril 2017 à Maryland, alors qu'il a promulgué une loi abrogeant une directive de l'ère-Obama destinée à sanctuariser les financements publics des cliniques du planning familial

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 14 avril 2017 à 09h21

Trump: a promulgué une loi abrogeant une directive de l'ère-Obama destinée à sanctuariser les financements publics des cliniques du planning familial

Le président américain Donald Trump a promulgué une loi abrogeant une directive de l'ère-Obama destinée à sanctuariser les financements publics des cliniques du planning familial.

Il y a deux semaines, le Congrès, à majorité républicaine, avait déjà abrogé la directive, déclenchant la colère des démocrates et de nombreuses associations de défense de l'avortement. La Chambre des représentants avait approuvé le texte en février.

Aux États-Unis, les fonds publics ne peuvent permettre de subventionner les avortements. Mais les cliniques comme celles du réseau "Planned Parenthood", dont beaucoup pratiquent des IVG, peuvent recevoir des fonds en remboursement d'autres soins de santé, comme des dépistages ou la contraception.

Cette mesure permet donc aux États d'interdire le transfert d'argent public à tout clinique qui pratiquerait des avortements.

Pour l'opposition démocrate, il s'agit "d'un nouvel épisode de la guerre menée par les Républicains contre les femmes".

Depuis son élection en novembre, Donald Trump a ostensiblement signé plusieurs décrets devant les caméras. Cette fois, il a préféré le faire à huis clos alors qu'il s'est montré, par le passé, plutôt en faveur de "Planned Parenthood" mais pas de ses services d'avortement sécuritaires.

Fin janvier, il avait signé un décret rétablissant une loi qui bloque le financement d'ONG internationales soutenant l'avortement.

Le 45e président des États-Unis tente de reprendre pied sur le plan législatif après ses camouflets successifs sur son décret migratoire et sa tentative avortée d'abroger l'Obamacare.

 
13 commentaires - Etats-Unis: Trump coupe les vivres des cliniques pratiquant l'avortement
  • Cette décision ne surprend pas , elle était incluse dans son programme ; son application peut déstabiliser son mandat bien que constitutionnellement rien ne s'y oppose . C'est toute l’ambiguïté de cette législation .

  • Trump, une erreur de la génétique. Il prouve son amour déraisonnable des femmes, sa compassion pour la misère,car une femme sans emploi et qui n'est pas de ce fait milliardaire n'a pas d'autre choix que l'avortement... ou le suicide si elle n'a pas d'argent et pas d'aides pour élever un enfant. C'est accroître la misère que de s'attaquer à elle ? Les Etats-Unis vont-ils revenir à l'époque des avorteuses et des aiguilles qui provoquaient des dizaines de milliers de morts ? Quel triste bonhomme : même si vous avez détesté Bush, demandez-lui de revenir ou de provoquer pour Donald un avortement post-élections.

  • la diminution de natalite programmée depuis la guerre de 14 , amplifiée par des mesures successives sous le couvert de liberté m incite a croire ou comprendre le president US

  • Dans les années 60, j'ai connu plusieurs jeunes femmes qui, après avoir été victimes d'étudiants en médecine aussi peu scrupuleux qu'inefficaces, ont été obligées d'accepter les pratiques de "faiseuses d'anges" : certaines en sont mortes .... mais ce genre de situation ne doit pas déranger l

  • Quel honte ! Monsieur Trump renvoie la femme à un objet !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]