Espagne : elle comprend "now jump" au lieu de "no jump", saute à l'élastique et se tue

Espagne : elle comprend

Photo d'illustration d'un saut à l'élastique au dessus des chutes de Victoria au Zimbabwe, le 1er avril 2011.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 30 juin 2017 à 15h29

Un instructeur de saut à l'élastique, qui a été présenté à un juge lundi, est accusé de meurtre par négligence après la mort d'une jeune Néerlandaise de 17 ans en 2015. La victime avait mal compris ses instructions. 

En 2015, une jeune touriste néerlandaise de 17 ans est décédée après un saut à l'élastique, sans être attachée, sur un viaduc de Cantabrie, près de Bilbao (Espagne), révèle le Telegraph britannique jeudi 29 juin. Alors que l'instructeur avait prononcé "no jump" (ne saute pas), la jeune femme a, elle, compris "now jump" (saute maintenant) et s'est tuée.

Les sauts à partir de ce viaduc étaient interdits

L'homme a comparu lundi devant le juge pour "meurtre par négligence" qui a jugé que l'Espagnol ne disposait pas d'un niveau d'anglais suffisant pour aider des étrangers à effectuer "une chose aussi délicate que sauter dans le vide à partir d'un point élevé". 

Le juge a également statué que la mort de la jeune Néerlandaise résultait d'une "incompréhension liée à une prononciation et un usage incorrects de l'anglais". De plus, le juge a relevé d'autres négligences de la part de l'instructeur. La jeune femme de 17 ans n'avait pas l'âge légal pour effectuer le saut à l'élastique. Comble de l'histoire, les sauts étaient «strictement interdits» à partir de ce viaduc.

 
28 commentaires - Espagne : elle comprend "now jump" au lieu de "no jump", saute à l'élastique et se tue
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]