Éoliennes en mer : la Grande-Bretagne, un exemple à suivre ?

Éoliennes en mer : la Grande-Bretagne, un exemple à suivre ?©ANNE-LAURE BARRAL/FRANCEINFO
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 16h07

Alors que la toute première éolienne maritime française est inaugurée vendredi 13 octobre, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), la Grande-Bretagne voisine est leader dans ce domaine avec déjà 15 000 de ces engins flottants en activité. 

À cinq kilomètres du port de Blyth, sur la côté nord-est de l'Angleterre près de Newcastle, cinq éoliennes se dressent en pleine mer. Il faut à peine 20 minutes de bateau pour les atteindre. Tout juste installées, ces immenses tours font la fierté d'Antoine Cahuzac, responsable EDF énergies nouvelles. "Elles montent à 110 mètres de hauts avec des pales qui font chacune environ 80 mètres de long", explique-t-il.

Un contexte favorable 

Les fondations de ses éoliennes ont été construites à quai puis transportées avec d'immenses…

Lire la suite sur Franceinfo

 
3 commentaires - Éoliennes en mer : la Grande-Bretagne, un exemple à suivre ?
  • Pourquoi ne pas abandonner ces éoliennes ?

    En effet,
    - L'énergie éolienne est variable et non stockable.
    elles ne peuvent exploiter tous les vents : elles s'arrêtent lorsqu'il n'y en a pas assez ou, au contraire, lorsqu'il y en a trop. Lorsque les vents sont trop forts (25 m/s environ), il faut arrêter les turbines.
    - Il y a des nuisances sonores et esthétiques.
    - Il y a des interférences avec les ondes électromagnétiques (radio, télévision, télécommunications).
    - Elles représentent un danger pour les oiseaux.

    Pourquoi ne pas développer par exemple les centrales solaires à miroirs paraboliques...
    Exemple, la centrale "Solar Energy Generating Systems " dans le désert de Mojave en Californie qui compte 930 000 miroirs et couvrent 6,5 km² produisant 354 MW, soit 25% de la puissance d'une centrale nucléaire classique !

    Ou encore cette nouvelle technologie hybride qui exploite le processus de convergence de l'eau salée et de l'eau douce;
    Cette technologie est conçue pour extraire de l'énergie de la pression osmotique qui s'accumule lorsque l'eau douce et l'eau salée se mélangent et que la nature équilibre le gradient de salinité.
    C'est l'aboutissement de recherches à l'Université d'État de Pennsylvanie ...

  • ce n'est pas une gloire ...!!!

  • quand c'est intéressant il n'y a aucun commentaire, quel monde d'ingrats !

    Quoi d'intéressant ??? Des dépenses pharaoniques pour une production très aléatoire d'électricité ???
    Lisez attentivement le commentaire de "Cubi" juste au dessus du vôtre, tout y est précisé avec exactitude ! Vérifiez au besoin et après vous commenterez !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]