Dernier jour au lycée pour Malala, icône de l'éducation des filles

Dernier jour au lycée pour Malala, icône de l'éducation des filles

La Pakistanaise Malala Yousafzai, le 10 avril 2017 à New York

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 18h04

En 2012, les talibans voulaient la tuer à son retour de l'école au Pakistan. Vendredi, Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix, a vécu son dernier jour de lycéenne au Royaume-Uni, emballée à l'idée de poursuivre ses études à l'université.

"Aujourd'hui est mon dernier jour à l'école et mon premier sur Twitter", a écrit la jeune femme de bientôt 20 ans sur son compte tout neuf déjà suivi par plus de 100.000 abonnés.

Malala était scolarisée dans un lycée de Birmingham, la deuxième ville du Royaume-Uni, où elle avait trouvé refuge avec sa famille en 2012 après avoir été très grièvement blessée par les talibans.

Alors âgée de 15 ans, elle avait été touchée par balles à la tête et à l'épaule dans l'attaque contre le bus scolaire qui la ramenait de son école de Mingora, dans la vallée de Swat, au Pakistan.

Depuis, elle est devenue une icône de la défense du droit des femmes à l'éducation et a été récompensée par le prix Nobel de la Paix en 2014.

Quitter l'école lui "laisse un goût doux-amer", a-t-elle développé vendredi dans une série de tweets. "Je suis enthousiaste par rapport à mon avenir mais... je sais que des millions de filles dans le monde sont déscolarisées et n'auront peut-être jamais l'occasion de finir leur études", a-t-elle ajouté.

Brillante sur le plan scolaire, Malala attend désormais le résultat de ses "A-level", les examens de fin d'enseignement secondaire, avant de poursuivre ses études à l'université.

En mars, elle avait confié qu'elle avait notamment postulé pour étudier la philosophie, les sciences politiques et l'économie à Oxford. 

jk/apz

 
10 commentaires - Dernier jour au lycée pour Malala, icône de l'éducation des filles
  • insupportables ces commentaires de personnes qui n'ont aucune idée de la vie, des épreuves et du combat de cette jeune femme !

  • Jeanne d'Arc , ce serait plus convaincant sans le voile , cette manie de mettre toujours en avant alors qu'elle n'est plus dans son pays est insupportable , on voit bien le chemin qui reste chez ces assassins !

  • La féodalité dépasse le caractère criminel de la tentative de meurtre perpétrés par les talibans sur des gamines scolarisés.
    Pour les talibans, le crime est préférable au savoir et à l'instruction des jeunes filles.

    Ajoutons également que de nombreux pays dans le monde ne scolarisent pas leurs filles.
    En leur interdisant l'accès au savoir, ces pays s'inscrivent dans la féodalité d'un système institutionnalisé.

    Et en bout de parcours, ont y trouve, tôt ou tard, des embuscades contre des bus scolaires.
    Le crime n'est finalement que la conséquence de la féodalité des mœurs.
    Et non l'inverse...

  • Voici une visionnaire ...à l'université en Angleterre, elle est à la bonne place pour secourir et défendre la cause des jeunes filles du monde...y compris les milliers de petite fille de 8 ans employée domestique dans des familles bourgeoises..en conclusion moi je m'en suis sorti .. faites comme moi..

  • En occident nous admirons cette jeune fille courageuse mais les Talibans n'en ont rien à faire.

    promotion également pour Nike et H et M ! Qui vendent le voile et le reste , courageuse , sans doute mais très mal conseillée ! Insupportable

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]