Crise des Rohingyas: "Aung San Suu Kyi est obligée de composer avec l'armée, au risque qu'elle reprenne le pouvoir"

Crise des Rohingyas: "Aung San Suu Kyi est obligée de composer avec l'armée, au risque qu'elle reprenne le pouvoir"©AUNG KYAW HTET / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 17h53

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi est sous le feu des critiques de la communauté internationale pour son silence sur le sort de la minorité musulmane des Rohingyas, qui fuient à nouveau en masse la Birmanie. L'ancienne dissidente et prix Nobel de la paix a annulé, mercredi 13 septembre, un déplacement à l'assemblée générale des Nations unies sur ce sujet. Le porte-parole du gouvernement birman a annoncé un peu plus tard que la dirigeante birmane allait finalement s'adresser le 19 septembre prochain à la nation.

Pour Alexandra de Mersan, ethnologue et maître de conférence à l'Institut national des langues et civilisations orientales : "Aung San Suu Kyi est obligée de composer avec les forces de l'armée au risque que l'armée reprenne le pouvoir". Selon cette…

Lire la suite sur Franceinfo

 
1 commentaire - Crise des Rohingyas: "Aung San Suu Kyi est obligée de composer avec l'armée, au risque qu'elle reprenne le pouvoir"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]