Corée du Nord: l'Otan contre une intervention, aux "conséquences dévastatrices"

Corée du Nord: l'Otan contre une intervention, aux "conséquences dévastatrices"

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg à Kaboul le 27 septembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 15h20

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a mis en garde vendredi contre une intervention militaire en Corée du Nord qui aurait "des conséquences dévastatrices", dans un entretien avec l'AFP au siège de l'Alliance à Bruxelles.

"L'usage de la force militaire aura des conséquences dévastatrices, je pense que personne ne veut vraiment cela", a déclaré M. Stoltenberg, interrogé sur la rhétorique guerrière employée par Donald Trump à propos de la crise nord-coréenne.

"Les Etats-Unis ont le droit de se défendre et de défendre leurs alliés, mais en même temps je suis tout à fait certain que personne ne veut une solution militaire", a-t-il ajouté.

Le président américain a réagi avec virulence à une série de tests de missiles balistiques de longue portée et à un essai nucléaire effectués par Pyongyang, qualifiant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un de "fou avec des armes nucléaires" et menaçant de déverser le "feu et la colère" sur la Corée du Nord.

Dans ce contexte, le patron de l'Otan est attendu fin octobre au Japon et en Corée du Sud, où il ira témoigner du soutien des Occidentaux dans cette crise.

"Il faut une pression économique forte sur la Corée du Nord, il faut continuer d'utiliser tous les moyens politiques et diplomatiques disponibles parce que ce qu'ils (les responsables nord-coréens, ndlr) font maintenant est dangereux et (constitue) une menace mondiale qui requiert une réponse mondiale", a martelé M. Stoltenberg.

"Se contenter de regarder ce que fait la Corée du Nord n'est pas acceptable du tout !", a-t-il lancé.

Toutefois, l'Otan "n'a pas pour projet d'avoir une présence militaire dans cette partie du monde", a-t-il expliqué.

En revanche, la portée et la précision accrues des missiles nord-coréens récemment testés poussent les 29 pays de l'Alliance atlantique à envisager des modifications de leur système de défense antimissiles, en partie opérationnel depuis une base en Roumanie.

"Nos experts travaillent sur la technologie, sur comment améliorer nos systèmes", a dit M. Stoltenberg, sans donner de détails.

 
7 commentaires - Corée du Nord: l'Otan contre une intervention, aux "conséquences dévastatrices"
  • les Américains,feraient mieux de s'occuper le leurs fesses,la Corée du nord a le droit de s'armer comme elle le veut,seul son peuple a le droit de s'y opposer,ne parlez pas de dictature,il y en a beaucoup,qui sont disparues par la volonté de leur peuple,mais que ça plaise ou pas les Coréens du nord semblent d'accord dans leur majorité,eur pays est en danger,vu son entourage.
    Et à la fin du compte pourquoi les USA ne donneraient ils pas l'exemple, au monde entier, en supprimant leurs armes destructrices ?

  • avatar
    Steppenwolf  (privé) -

    La Corée du Nord est en état de légitime défense.
    Comme l’écrit l’historien américain Bruce Cumings : « la Corée du Nord tenterait, sans raison, de s’équiper en armes de destruction massive, tandis que l’opposition de Washington à cette stratégie relèverait de l’innocence originelle. Pourtant, depuis les années 1940, les Etats-Unis ont eux-mêmes utilisé ou menacé d’utiliser ces armes en Asie du Nord-Est. Ils sont la seule puissance à avoir eu recours à la bombe atomique, et leur dissuasion repose sur la menace de les employer de nouveau en Corée ». Cumings écrivait ces lignes en 2004, sous l’administration Bush. Elles restent d’une troublante actualité, surtout après l’annonce, le 6 avril 2010, de la nouvelle posture nucléaire de l’administration Obama, selon laquelle les Etats-Unis s’autorisent à frapper la Corée du Nord avec des armes nucléaires même si celle-ci n’utilise que des armes conventionnelles. Il faut se souvenir que durant la guerre de Corée dans le début des années 50 MacArthur fit savoir qu’il voulait un pouvoir discrétionnaire concernant l’utilisation des armes atomiques sur le théâtre coréen, il soumit une liste de cibles pour lesquelles il disait avoir besoin de 26 bombes atomiques.
    Les Coréens du Nord n'ont pas une mémoire de poisson rouge..............

  • Oui , mais a laisser faire ce pourrait etre encore beaucoup plus devastateur .

  • elle est surprenante l'intervention médiatique de Stolstenberg car ce n'est pas lui qui en réalité chapeaute l'OTAN mais le gouvernement US, alors c'est plus qu'inquiétant qu'il cherche à se dédouaner. Dans d'autres medias étrangers, un sous marin US à propultion nucléaire est en train de s'infiltrer dans les eaux Sud Coréennes. On ne nous dit pas tout

  • Depuis des années au vu et au su de tout le monde le fou furieux qui gouverne la Corée du Nord a développé et modernisé un arsenal très sophistiqué . Ni l'OTAN , ni l ' ONU ni les pays civilisés ne s'y sont vraiment opposés - pas même Obama . Ah , oui , ils se sont réunis et ont " communiqué" . Rappelez vous la liesse après les accords de
    Munich , et les mois et les années qui ont suivi . Il doit boire du petit lait , jong un !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]