Contrôles aux frontières: si "l'espace Schengen meurt, l'UE meurt"

Contrôles aux frontières: si "l'espace Schengen meurt, l'UE meurt"

Le commissaire européen en charge des affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos le 27 septembre 2017 à Bruxelles

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 13h42

La fin de la libre-circulation dans l'espace Schengen serait fatale à l'Europe, a mis en garde vendredi le commissaire européen en charge des affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos, lors d'une réunion des ministres de l'Intérieur des pays de l'UE à Luxembourg.

"Nous partageons les inquiétudes de certains Etats membres pour des raisons de sécurité", a déclaré devant la presse M. Avramopoulos. "Mais Schengen est vivant, et doit rester vivant", a-t-il ajouté "parce que si Schengen meurt, l'Europe mourra".

Plusieurs pays européens, la France et l'Allemagne en tête, plaident pour une modification des règles actuelles de l'espace Schengen, qu'ils jugent obsolètes face à la permanence de la menace terroriste.

Sans demander la fin de la libre-circulation, ils souhaitent pouvoir réintroduire plus facilement des contrôles à leurs frontières, et pour des durées plus longues que ne l'autorisent les règles actuelles.

La Commission européenne a accepté le principe d'une réforme en ce sens du Code Schengen, mais elle ne veut pas aller aussi loin que le demandent Paris et Berlin, ainsi que l'Autriche et le Danemark.

Sans attendre la réforme en cours, et en se basant sur les règles actuelles, ces pays ont déjà annoncé qu'ils allaient prolonger pour six mois les contrôles temporaires actuellement en vigueur à leurs frontières depuis 2015, en faisant valoir de nouvelles menaces terroristes.

La France a ainsi informé la Commission européenne qu'elle allait poursuivre jusqu'au 30 avril 2018 ses contrôles, réintroduits après les attentats parisiens du 13 novembre 2015 et qui devaient arriver à échéance fin octobre. L'Allemagne a annoncé jeudi avoir fait de même.

Les deux pays ont salué vendredi à Luxembourg le fait que la Commission ait mis une réforme du code Schengen sur la table des négociations entre Etats membres.

"Nous pensons que c'est un pas en avant extrêmement important", a déclaré le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, qui s'est exprimé devant la presse au côté de son homologue allemand Thomas de Maizière.

Mais, "sur les modalités, nous avons quelques remarques à faire", a ajouté le ministre français.

L'exécutif européen propose notamment de porter à un an, au lieu de six mois, les périodes maximales de rétablissement de contrôles, dans le cas de menaces sur la sécurité d'un pays.

Si la menace persiste, il propose jusqu'à deux ans de prolongation supplémentaire, mais avec, dans ce cas, l'accord des autres Etats membres.

Paris et Berlin souhaitait des périodes plus longues, mais surtout ils contestent le besoin d'obtenir l'aval des autres pays.

"Nous souhaitons conserver la souveraineté nationale sur un problème fondamental pour chaque pays, celui du terrorisme", a insisté M. Collomb.

Plusieurs pays ont au contraire déploré les prolongations des contrôles actuels ainsi que la perspective de les rendre plus aisés à réintroduire à l'avenir. Ils craignent que la libre-circulation, avancée majeure de la construction européenne, soit à terme menacée au sein de l'espace Schengen, avec de fortes conséquences économiques.

"Je suis très triste de ces propositions", a réagi vendredi à Luxembourg le ministre slovaque de l'Intérieur Robert Kalinak. "Nous devons revenir à la réalité, et protéger Schengen depuis les frontières extérieures" et non pas aux frontières intérieures, a-t-il fait valoir.

Selon un diplomate, la Pologne, la Hongrie et la Slovénie ont également exprimé leur mécontentement lors d'un débat vendredi matin entre ministres. 

 
18 commentaires - Contrôles aux frontières: si "l'espace Schengen meurt, l'UE meurt"
  • chantage ? quoiqu il en soit il est evident que schengen favorise l entree des terroristes donc il faut choisir on continue ou on arrete ?

  • la France et l'Allemagne en tête, plaident pour une modification des règles actuelles de l'espace Schengen, qu'ils jugent obsolètes face à la permanence de la menace terroriste.
    tient étonnant est ce que ce n'est pas une préconisation du programme FN qu'ils ne cessent de critiquer

    Il y a une différence tout de même avec ce que veut le FN. La France et l'Allemagne parlent de modification des règles actuelles de l'espace Schengen. Le FN parle de suppression pure et simple de cet espace Schengen et de recrutement de 6 000 agents des douanes pour remettre en place les postes frontières...

    dqr33 aujourd'hui vous l'avez entendu il y a le contrôle aux frontieres maintenu jusqu'en avril 2018
    la plupart des pays de l'UE le font
    quelle difference avec les propositions du FN qui lui les veut permanente et non pas mise en place provisoirement aprés chaque attentat
    si l'on embauche 6000 douaniers supplementaires peut etre que pour cela il sera inutile d'augmenter du meme éffectif les forces de police car le controle se fera en amont et non une fois que la chose est dispersée
    trouvez vous normal que clui quia commis un atttentat à berlin se retrouve le lendemain abattu à napple sans etre inquiété pour avoir traversé x frontieres

    Toujours pas d'accord avec toi, vivarais ! Le FN veut la suppression pure et simple de l'espace Schengen, c'est du moins ce qui est écrit dans son programme. Qui dit suppression dit suppression de la libre circulation, et des personnes, et des marchandises. Et conséquence directe, le rétablissement des postes frontières avec du personnel supplémentaire.

    Ce qui du reste ne changera pas grand chose quant à la libre circulation de certaines personnes : ils passeront à côté...

    dqr33 pourquoi le FN voudrait la suppression de l'espace schengen
    l'on peut etre dans l'UE sans etre dans l'espace schengen comme la GB ou le danemark
    on peut etre dans l'espace schengen sans etre dans l'UE comme la norvege ou la suisse
    on peut etre dans l'UE sans pour autant etre dans la zone euro
    et l'on peut etre dans l'espace schengen en ayant des controles aux frontieres comme l'allemagne l'autriche et uassi la france jusqu'en avril 2018
    alors avec le catalogue proposé pourquoi le FN serait il contre l'espace schengen
    vous associez libre circulation avec absence de tout controle
    ciculer librement veut dire absence de visas et de passeport mais pas absence de controle
    car aujourd'hui meme si'l ny a pas de controle aux frontieres à tout moment vous pouvez etre controlé dans tout l'espace schengen
    n'est ce pas à cause de ce controle que le terroriste de berlin a été reconnu et abattu à Naples

    Êtes-vous certain de comprendre ce qu'est l'espace Shengen ? parce que là , vous nous étonnez, à moins d'accompagner les virages que semblent amorcer le FN !

  • Si vous été triste Mr et bien pleurez un bon cout et après vous verrez vous vous sentirez mieux....................

  • il faut rétablir les frontières, bien sûr certains pays ne le veulent pas, alors qu'ils s’alignent socialement avec les autres ! ! ! pas toujours aux mêmes de cracher au bassinet

  • L'impression que cela me donne c'est que nous habitons tous dans un immeuble où le syndic interdit aux habitants de fermer leur porte à clée.

    excellente analyse
    mzis j'ajouterais que l'AG des résidents à refusé de prendre le syndic qui proposait de sécuriser la residence

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]