Chine: le Nobel dissident Liu Xiaobo veut être soigné à l'étranger

Chine: le Nobel dissident Liu Xiaobo veut être soigné à l'étranger

Le Chinois Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, le 14 mars 2005 à Canton

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 29 juin 2017 à 15h06

Le dissident chinois Nobel de la paix Liu Xiaobo, gravement malade et remis en liberté conditionnelle, veut quitter la Chine pour être soigné à l'étranger, ont déclaré jeudi plusieurs de ses proches alors que les autorités révélaient l'extension de son cancer.

Son épouse Liu Xia a envoyé une demande formelle au ministère chinois de la Sécurité de l'Etat pour que le couple ainsi que le frère de Mme Liu soient autorisés à partir à l'étranger, a confié à l'AFP l'écrivain dissident Liao Yiwu, ami de la famille.

Condamné en 2009 à 11 ans de réclusion pour "subversion", Liu Xiaobo, aujourd'hui âgé de 61 ans, est sorti de prison après qu'on lui eut diagnostiqué en mai un cancer du foie en phase terminale, avait indiqué lundi son avocat Mo Shaoping.

Selon M. Mo, Liu Xiaobo est en "liberté conditionnelle". Il continue de servir sa peine et ne peut théoriquement se rendre à l'étranger, à moins d'être considéré comme un "cas spécial" par les autorités.

Liu Xia avait transmis sa requête avant que le diagnostic de cancer ne soit posé, mais plusieurs proches ont confirmé jeudi que Liu Xiaobo était lui-même désireux d'être soigné à l'étranger.

"Il a clairement dit que s'il devait mourir (des suites de son cancer), il voulait mourir en Occident" et non en Chine, a assuré Liao Yiwu dans un appel téléphonique depuis l'Allemagne où il vit en exil.

- "Hâte de s'échapper" -

Un autre ami du couple, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a confirmé avoir reçu de la part d'autres proches de la famille des informations similaires sur la volonté de Liu de quitter la Chine.

Liu Xiaobo, devenu en 2010 le premier Chinois à recevoir le prix Nobel de la paix, se trouve dans un hôpital de Shenyang (nord-est de la Chine) depuis le 31 mai, a annoncé tard mercredi le bureau des affaires juridiques de cette ville dans un communiqué.

Des oncologues du centre hospitalier universitaire qui l'a accueilli ont déterminé le 7 juin que M. Liu était atteint d'un "cancer du foie idiopathique" avec dissémination métastatique dans le reste du corps, selon ce communiqué.

Les inquiétudes sur son état de santé avaient été avivées lundi par une vidéo diffusée par Su Yutong, une journaliste chinoise en exil, où l'on voyait Liu Xia s'écrier en pleurs: "(Il) ne peut pas être opéré, ni recevoir de chimiothérapie!".

Liao Yiwu a ajouté avoir reçu dès avril une lettre manuscrite de Mme Liu -- une poète devenue militante placée depuis 2010 en résidence surveillée.

"J'en ai assez (...) de cette vie grotesque. J'ai hâte d'y échapper (...) J'ai du mal à réaliser que Xiaobo a accepté de partir de Chine avec moi et (mon frère)", y écrit Liu Xia.

- Exil ? -

M. Liao a indiqué avoir transmis ce courrier aux gouvernements américain et allemand. Les ambassades des Etats-Unis et d'Allemagne à Pékin, contactées par l'AFP, se sont refusées à tout commentaire.

Mais le nouvel ambassadeur américain à Pékin, Terry Branstad, avait déclaré mercredi "souhaiter" que le Nobel puisse être libre d'aller se soigner à l'étranger.

Il s'était attiré une vive réplique de Pékin: "Liu étant un citoyen chinois, pourquoi devrions-nous discuter du sort d'un citoyen chinois emprisonné avec d'autres pays?", avait cinglé le porte-parole de la diplomatie chinoise Lu Kang.

Taïwan, île dont la Chine revendique la souveraineté, s'est dit prêt à accueillir le dissident.

La France a exhorté jeudi Pékin à "le libérer pour raisons humanitaires" et à faire en sorte qu'il "puisse bénéficier de tous les soins nécessaires dans le lieu de son choix", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Une vidéo montrant Liu Xiaobo recevant des soins médicaux en prison a par ailleurs été postée mercredi sur YouTube par le site d'informations en chinois Boxun, basé aux Etats-Unis.

Sur ces images, dont ni la date ni la provenance ne sont indiquées, on voit M. Liu se dire "reconnaissant" des "très bons soins" que lui accordent les médecins pénitentiaires. Ni Boxun ni la prison n'ont pu être joints jeudi par l'AFP.

 
1 commentaire - Chine: le Nobel dissident Liu Xiaobo veut être soigné à l'étranger
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]