Automobile : les Allemands sur la voie de l'électrique ?

Automobile : les Allemands sur la voie de l'électrique ?©DANIEL SANNUM LAUTEN / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le samedi 23 septembre 2017 à 00h50

Au mondial automobile de Francfort (Allemagne), cette année, le véhicule électrique est à l'honneur chez les constructeurs allemands. Problème : les batteries de moteurs viennent pour la plupart d'Asie. Pas de quoi inquiéter les professionnels. "Le marché de fournisseurs de cellules en Asie est énorme. Pour le moment, on peut faire jouer la concurrence. Et en Allemagne, nous faisons beaucoup de recherches. Nous allons donc bientôt produire par nous-mêmes", affirme Adrien Irlinger, chef des chaînes de montage voiture électrique chez Mercedes.

Sans dépassement de vitesse

Sereins les Allemands. Pourtant, l'Asie occupe un étage du salon. De nombreux Chinois. Mais la communication est difficile, aucun ne parle anglais. En revanche, chez le leader coréen, l'argumentaire est rodé.…

Lire la suite sur Franceinfo

 
2 commentaires - Automobile : les Allemands sur la voie de l'électrique ?
  • Certains allemands ( constructeur allemand ) " sont dans l'electrique " depuis PLUS de 10 ANS ...
    renseignez vous donc sur les minis electriques en experimentation en Californie ...!

  • Avec un véhicule équipé d'un moteur électrique vous ne roulez jamais "électrique" mais à l'énergie qui a servi à produire cette électricité.Les Allemands par exemple rouleront principalement au charbon qui est brûlé dans les centrales thermiques pour faire tourner les alternateurs.
    En France en faisant 100Km électriques vous roulerez de jour à peine 1Km au solaire, 1 à 2Km à l'éolien, 8 à 10Km à l'hydraulique, 10 à 15Km au x produits fossiles (gaz, charbon, fioul) et le plus gros du parcours au nucléaire.

    Ne pas oublier non plus que le rendement global sera mauvais. Il vaut mieux utiliser le pétrole directement dans un moteur thermique même si son rendement est de 20 à 25%. Apparemment un moteur électrique est bien meilleur avec un rendement de 80 à 85% mais il faut comptabiliser le rendement global de toute la chaine. La batterie par exemple à un rendement pour les meilleures de 70% (vous devez lui fournir 14Kwh pour qu'elle vous en restitue 10, ça on ne vous le dit jamais, pas plus que chaque jour qui passe lui fait perdre naturellement un peu de charge comme un réservoir qui fuit), il faut aussi noter le rendement des lignes de distribution qui ont une certaine perte. Et puis il y les transfos (85% environ de rendement) et enfin la centrale avec le rendement de l'alternateur, des turbines à vapeur, des chaudières, des brûleurs... A ce petit jeu vous consommerez plus de fioul dans la centrale que directement dans votre auto.
    Il faut aussi imaginer que le passage à une partie du parc auto vers l'électrique va imposer d'augmenter la production électrique. Un ménage moyen (hors chauffage) consomme environ 12 à 15Kwh par jour; Si ce ménage s'équipe d'une auto électrique cette dernière nécessitera des recharges d'au moins 25 à 40Kwh par jour suivant les modèles et le chemin à parcourir. Ce foyer va tripler sa consommation électrique qu'il faudra bien contrebalancer par la construction de nouvelles centrales puissantes, fiables et de production assurée. Seul le nucléaire le permet actuellement.

    Par ailleurs l'auto électrique à d'autres inconvénients, une batterie capable de parcours d'au moins 2 à 300Km est lourde, volumineuse et chère. Il faut la remplacer tous les 4 à 6 ans et surtout il lui faut des heures de recharge.

    L'avenir, les constructeurs en sont conscients, sera la pile à combustible et l'hydrogène comme carburant. Mais on n'a pas de source d'hydrogène et il faut le fabriquer. Pour cela il faut beaucoup d'énergie que seul le futur thermonucléaire nous fournira. C'est certainement pour la seconde moitié du siècle.
    Les énergies "nouvelles", en fait celles très anciennes que l'homme a abandonné dès qu'il a su se servir des moteurs et des machines à vapeur, ne resteront que des joujoux. Par exemple pour remplacer une tranche nucléaire (il y en a 58 en France) qui produit 1200 à 1300Mwh en permanence, 24h/24h et 7J/7, il faudra au minimum 3 à 4000 éoliennes modernes(devant chez vous ?) pour produire la même chose. Mais en plus, comme on ne sera jamais à l'abri des caprices du vent, il faut prévoir systématiquement un moyen de production en secours, sûr, rapide à mettre en production à n'importe quel moment, c'est à dire une centrale thermique à fioul ou à gaz...

    Pour l'instant j'attends de M. Hulot non pas "l'interdiction" du pétrole, mais quelles actions positives il va mettre en service pour lancer la production en masse d'hydrogène ? Si il réussit ça, il n'aura pas besoin d'interdire le pétrole, il disparaitra de lui-même.

    Peut etre que , du point de vue ...rendement energetique ( global ) , il serait plus judicieux de revenir à l'energie naturelle :
    un couple de bons vieux boeufs , ou un cheval vigoureux ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]