Au moins 22 morts dans une collision de trains en Italie

Au moins 22 morts dans une collision de trains en Italie
A lire aussi

20Minutes, publié le mercredi 13 juillet 2016 à 10h45

Au moins 22 personnes sont mortes ce mardi dans une collision de trains dans le sud de l'Italie. 43 personnes ont également été blessées.

Deux trains régionaux de voyageurs sont entrés en collision en fin de matinée dans la région des Pouilles.
La collision frontale entre les deux trains s'est produite entre Ruvo di Puglia et Corato, sur une portion à voie unique. Les deux convois, composés de quatre voitures chacun, se trouvaient sur la même ligne ferroviaire locale.
Des dizaines de véhicules de secours, des ambulances, des forces de l'ordre, des hélicoptères et des pompiers sont arrivés sur les lieux de l'accident, selon des images diffusées par les télévisions. Une grue a été aussitôt été montée pour tenter de dégager les tonnes de ferraille et désincarcérer d'éventuels survivants. Les secouristes ont ainsi réussi à extraire un enfant vivant de l'amas de tôle des wagons de tête avant de le transporter à l'hôpital en hélicoptère.



La violence du choc a été telle que des débris ont été projetés à plusieurs dizaines de mètres de l'impact, selon des images de la télévision italienne. Des sources de la société des chemins de fer privée Ferrotramviaria, qui exploite cette liaison, ont affirmé à l'agence AGI n'avoir aucune explication pour le moment sur les causes du drame.
 
11 commentaires - Au moins 22 morts dans une collision de trains en Italie
  • Ligne exploitée sous le régime du cantonnement téléphonique. C'est à dira que les chefs de station se donnent par téléphone la modalité, et l'enclenchement des circulations. Ce mode de cantonnement date de la création des chemins de fer, c'est une ligne qui a besoin de modernisation. Il était impossible que cela soit une erreur d'aiguillage.

  • Que l’on ne vienne pas parler d’erreur d’aiguillage. En voie unique les croisements de trains se font dans les gares, ou il y a deux voies. Ces deux trains se sont heurtés en pleine voie, et à pleine vitesse.Ils sont donc partis des gares encadrantes, l’un vers l’autre. C’est là la cause, alors que l'un des deux convois aurait dû attendre le croisement dans une gare , alors que de part et d'autres ils ont été mis en marche. La, est la cause, et il peut y en avoir plusieurs. Non respect des signaux . Signaux en dérangement. Erreur d’un chef de station, et bien d’autres .. Normalement sur le livret de la marche des trains les croisements sont indiqués, ( ces croisements peuvent être déplacés en cas de retards et reportes dans une autre gare, les conducteurs sont avisés, en France en tout cas) Il serait intéressant de connaître le régime d’exploitation de cette ligne, Erreur d’aiguillage…non, ça n’a rien à voir

  • Sauf erreur de ma part, l’exploitant de cette ligne ferroviaire est un opérateur privé, comme on le dit dans le langage bruxellois. Le principe de la concurrence libre et non faussée a encore fait des ravages !

  • Pour répondre à certaines précédentes interrogations, sur le réseau français, il est certain que la gestion des personnels et des matériels obéissent à des contraintes économiques. Il n'en demeure pas moins que la redondance des systèmes de sécurité sols et embarqués accroissent à chaque modification la prise en charge de potentielles défaillances techniques ou humaines. La technologie française étant sans aucun doute la plus élaborée. Chaque évolution est testée et éprouvée dans ses limites. Dernièrement, il s'est avéré que les nouvelles générations de certains matériels plus légers avaient une masse à l'essieu sur rail susceptible de déshunter les circuits de voie. Cette anomalie a été rapidement détectée, d'autres systèmes parallèles de suivi des convois ont évité une possible catastrophe. Ce défaut majeur a bien sûr été de suite corrigé mais qu'en est-il des réseaux privés…!!!! En tant que conducteur TGV, je propose ce commentaire à ceux qui se posent des questions sur ce drame. De grâce, pour certains, épargnez-moi des sarcasmes et envolées littéraires sur les grévistes et autres points de jalousie hors sujet dans cette catastrophe. Nous avons tous un haut niveau de notre métier et nous savons dissocier et apprécier la justesse de revendiquer ou pas.

  • L'erreur d'aiguillage est avancée..... HUM.. Ce qu'il y a de certain c'est qu'un des deux convoi aurait dû attendre bien sagement sur une voie d'évitement dans une gare que l'autre convoi soit arrivé ..Il y a forcément d'un coté ou de l'autre ( gares) une erreur de commise. Il serait bien ce connaître le régime d'exploitation de cette ligne..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]