Assad préparerait une attaque chimique selon Washington, qui menace Damas

Chargement en cours
 Caractéristiques et effets du gaz sarin que l\

Caractéristiques et effets du gaz sarin que l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé mercredi comme ayant été utilisé lors d'une attaque chimique présumée en Syrie début avril

1/2
© AFP, John SAEKI
A lire aussi

AFP, publié le mardi 27 juin 2017 à 11h04

Le régime syrien de Bachar al-Assad préparerait une nouvelle attaque chimique, ont annoncé lundi soir les Etats-Unis, qui se sont dits prêts à riposter comme ils l'avaient fait après une attaque similaire début avril, dans un contexte de tensions grandissantes entre les deux pays.

"Les Etats-Unis ont identifié de potentiels préparatifs d'une autre attaque chimique par le régime syrien d'Assad qui pourrait provoquer le massacre de civils, y compris des enfants innocents", a écrit le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer dans un communiqué.

Ces activités "sont similaires aux préparatifs du régime avant son attaque à l'arme chimique du 4 avril", a noté le représentant de l'exécutif américain.

Cette attaque avait provoqué une riposte militaire des Etats-Unis, qui avaient tiré 59 missiles contre une base aérienne en Syrie, marquant la première intervention armée de Washington contre le régime de Damas.

Si le président syrien lançait une autre attaque à l'arme chimique "lui et son armée paieraient le prix fort", a prévenu Sean Spicer.

"Toute nouvelle attaque lancée à l'encontre de la population syrienne sera attribuée à Assad, mais également à la Russie et à l'Iran qui l'ont aidé à tuer son propre peuple", a pour sa part prévenu lundi soir dans un tweet Nikki Haley, l'ambassadrice américaine à l'ONU.

L'attaque chimique présumée du 4 avril à Khan Cheikhoun, dans la province rebelle d'Idleb (nord-ouest) avait fait 88 morts, dont 31 enfants, provoquant l'indignation de nombreuses capitales qui mettent en cause le régime de Bachar al-Assad. 

Ce raid était, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), la deuxième attaque chimique la plus meurtrière depuis le début du conflit en 2011 après celle au gaz sarin qui avait fait plus de 1.400 morts dans la banlieue de Damas en 2013.

Bachar al-Assad a assuré pour sa part à plusieurs reprises avoir remis tous ses stocks d'armes chimiques, conformément à un accord mis au point sous les auspices de la Russie pour éviter les menaces croissantes d'une action militaire américaine.

Mais le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, a déclaré n'avoir "aucun doute" sur le fait que Damas a conservé des armes chimiques. Selon une étude militaire israélienne, Bachar al-Assad dispose encore de "quelques tonnes" d'armes chimiques.

- 'Provocation cynique et sans précédent' -

Les Etats-Unis avaient riposté aux événements de Khan Cheikhoun dans la nuit du 6 au 7 avril, en tirant 59 missiles de croisière Tomahawk depuis deux navires américains en Méditerranée vers la base aérienne d'Al-Chaayrate, près de Homs (centre).

Sean Spicer a tenu à rappeler dans son communiqué lundi que l'objectif des Etats-Unis en Syrie est uniquement de lutter contre le groupe Etat islamique, et pas de lancer une guerre contre le régime d'Assad.

Moscou et Londres ont réagi mardi matin à l'avertissement américain.


"Comme toujours dans la guerre, l'action militaire doit être justifiée, légale, proportionnée. Elle doit être nécessaire. Dans le dernier cas, elle l'était", a dit le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, sur la BBC, en faisant allusion à Khan Cheikhoun.

"Si les Américains ont recours de nouveau à une action similaire, a-t-il appuyé, je veux être très clair, nous la soutiendrons".

Tonalité bien différente à Moscou. Pour Franz Klintsevich, de la commission de la Défense à la chambre haute du parlement, "c'est clair. Une provocation cynique et sans précédent est en cours de préparation", a-t-il dit.

Les Etats-Unis sont officiellement présents en Syrie pour conseiller et pour armer les Forces démocratiques syriennes (FDS) qui luttent contre le groupe Etat islamique. 

Cette mise en garde a lieu dans un contexte de poussée de fièvre entre le régime syrien et les forces soutenues par les Etats-Unis dans le pays, qui fait planer le spectre d'une confrontation militaire avec le régime de Damas.

Les Etats-Unis ont ainsi abattu le 18 juin un avion syrien dans l'est de la Syrie, expliquant que l'appareil menaçait des FDS alliées de la coalition.

Et à trois reprises au moins depuis le début mai dans la région d'Al-Tanaf, près de la frontière avec l'Irak et la Jordanie, les forces américaines ont bombardé des forces pro-régime qui menaçaient des soldats de la coalition.

 
94 commentaires - Assad préparerait une attaque chimique selon Washington, qui menace Damas
  • mais oui je le maintiens , nous avons eu l'exemple en Irak ou l'on accusait Monsieur Saddam de détenir l'arme chimique , nucléaire et autres et qu'il fallait l'éliminer ; ce qui a été fait ,voyez le résultat aujourd'hui !!!

  • avatar
    Ajik  (privé) -

    QUe se cache -t-il derrière ces allégations d'attaque chimique par Assad , alors que l'EI massacre la population civile en grand nombre, s'en sert de bouclier humain??? Est-ce l'amorce d'un plus grand conflit ?

    L'action d'une intervention de la part des puissance est toujours précédé de d'une action psychologique pour la justifier et surtout donner une légitimité. Des exemples montrent que derriere tout cela se cachent des choix politiques

    Ainsi pendant la guerre de Bosnie-Herzégovine, de 1991 à 1995, des volontaires islamistes sont arrivés en Bosnie en provenance d’Arabie Saoudite sous le couvert d’organisations humanitaires. Ils venaient aussi du Soudan et d’Egypte, recrutés par le groupe terroriste Jamaah Islamiyah, une fraction des Frères musulmans. Ces moudjahidin saoudiens, qui avaient combattu en Tchétchénie, apportaient dans les rangs de l’armée bosniaque le radicalisme wahhabite. A cette époque, les services de renseignement occidentaux, préoccupés par les liens que pouvait entretenir le parti bosniaque au pouvoir, le SDA, avec l’Iran, ne voyaient pas de menace particulière dans les activités des wahhabites....;;;

    C'est ainsi aussi qu'à cette époque, le Kosovo et d'autres régions de la Serbie , subissaient des bombardements de la part de l'OTAN avec des obus à charge radioactive,provoquant de multiples cancers après cette guerre ....L'OTAN a utilisé 15 tonnes de munitions à uranium appauvri lors des bombardements sur la Serbie Selon un rapport, l'utilisation de ces munitions a provoqué une augmentation considérable des leucémies au Kosovo et dans les régions voisines.

    En fait cette intervention a été décidée contre l'avis des militaires américains mais par Madame Madeline Algright dont la famille il faut le rappeler s'ést installée aux USA en 1948 en emportant aux USA les tableaux du chateau d'un antinazi autrichien . Le procès diligenté par les héritiers de l'antinazi s'est conclu par un non lieu.......

    Accusée de crimes de guerre et de crime contre l'Humanité à cause de son soutien aux sanctions internationales contre l'Irak ayant provoqué la mort de 500 000 enfants irakiens,interrogée sur ce dernier fait par une journaliste, elle déclarera que c'était une « décision difficile » mais qu'en définitive cela « valait le coup"......

    vous avez entièrement raison !

    oui, vous avez raison

  • Nous avons déjà eu droit aux armes de destruction massive de SADDAM.........maintenant
    nous avons droit a la préparation d'une attaque chimique par ASSAD.......c'est de mieux en
    mieux !

  • Est ce encore un mensonge des stratèges US ? Nous refont ils le coup de l'Irak ?

  • Presse,intox et manipulations. Qui dit vrai ?
    Je me souviens des charniers de Timisoara, des bébés dans les couveuses du Koweit, des armes chimiques de Saddam hussein, etc. Ces intox sont politiques, c'est de bonne guerre .
    Mais qui se souvient encore de la plus grosse escroquerie d'il y a 17 ans : le fameux passage à l'an 2000 réminiscence d'un autre âge, mais qui a couté une fortune à toute notre industrie. D'où est elle venue, à qui a t-elle profité?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]