Allemagne : cinq visages pour comprendre l'AfD, le parti d'extrême droite qui fait son entrée au Parlement

Allemagne : cinq visages pour comprendre l'AfD, le parti d'extrême droite qui fait son entrée au Parlement©JOHN MACDOUGALL / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 26 septembre 2017 à 08h04

"Les fantômes du passé sont de retour." Comme toute la presse allemande, le magazine Der Spiegel (en allemand) est sous le choc, lundi 25 septembre. La veille, le parti d'extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) ("alternative pour l'Allemagne") a obtenu 12,6% des suffrages aux élections législatives, un score qui lui permet d'entrer au Bundestag, la chambre des députés allemands, où il devrait obtenir jusqu'à 90 sièges.

Le Bild (en allemand), le journal le plus lu outre-Rhin, évoque "une victoire cauchemardesque". Le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung, lui, parle d'"un tournant historique pour la vie politique allemande". Mais quel est le visage de l'AfD ? Pour mieux comprendre, franceinfo vous présente cinq figures de ce mouvement anti-européen,…

Lire la suite sur Franceinfo

 
7 commentaires - Allemagne : cinq visages pour comprendre l'AfD, le parti d'extrême droite qui fait son entrée au Parlement
  • ce n'est certainement pas pire que le FN chez nous, donc pourquoi tout ce tralala médiatique ?........

    Parce que ça vient de la même bauge...

    pour vous et pour Alphaomega..."la bauge"...nous y sommes déjà et depuis fort longtemps !!!
    Il ne semble pas que ce soit de la responsabilité du FN ...lequel n'est pas au pouvoir !!!
    Et si vous pensez aux "nazis"...à l'origine il s'agissait bien "du parti national socialiste" ...NON ???

  • Les Allemands continuent d'être culpabilisés par les horreurs commises par les Nazis entre 1933 et 1945 ...
    Quand j'habitais là-bas, il ne se passait pas une semaine sans une émission retraçant encore et encore le génocide des juifs (on ne parle que rarement des tsiganes, tout aussi persécutés !) et du fonctionnement des camps de concentration ... A tel point que la plupart des jeunes Allemands en ont été satturés dés l'école primaire.
    La politique du SPD (Social Démocrate), longtemps au pouvoir, a été de faire entrer tout les immigrants pratiquement sans contrôle afin de faire oublier par tout les moyens la période Nazie. Seulement, les temps ont bien changés ! Seulement comme partout en Europe, le nombre d'emplois disponible se réduit comme peau de chagrin, et les Allemand, tout comme nous, préfèrent que les emplois disponibles aillent aux "nationaux" plutôt qu'à des étrangers non Européens. Normal, non ? Les seuls partis politiques en Europe qui osent le dire tout haut, sont immédiatement assimilés à une extrème droite à tendance Nazie ! Mais entre avoir une préférence pour ses compatriotes, plutôt que pour des immigrants de plus en plus nombreux venus du Moyens-Orient, d'Afrique, ou d'Asie, et être "raciste" ou "xénophobe" (autre mot à la mode !), il y a une grosse différence ! Chez vous, quand tout les fauteuils autour de la table de la salle à manger sont déja occupés et que le frigo est vide, vous n'invitez pas une ou plusieurs personnes de plus, non ?

  • C'est extrêmement inquiétant, surtout en Allemagne....mais cela se passe partout en Europe....ça fait très peur, l’extrême droite arrivant au pouvoir par les urnes; même si comparaison n'est pas raison, souvenons nous;;;;;

    ci gis ce monde : ils étaient d'extrême droite.
    jouez sur les mots mais alors.. si être national socialiste c'est être socialiste, votre "parti", fondé par des ancien waffen ( donc idéologiquement des nationaux socialistes) est donc un parti socialiste...

  • Rien de surprenant à ces résultats, Merkel, en 2015, à imposé au peuple allemand plus d' 1,2 millions d'immigrés de culture, de religion, et de valeurs opposées à celles de l'Allemagne. Il s'en est suivi de nombreuses violences, agressions et actes terroristes.
    Ce qui n'a pas découragé Merkel de continuer à en accueillir massivement tous les ans.
    Le peuple allemand vient de la sanctionner (et ce n'est qu'un début).
    En France, Macron, admiratif (c'est ce qu'il a déclaré) de la politique migratoire de Merkel est en train d'appliquer la même politique migratoire et, dans ce but, multiplie massivement les centres "d'accueils" sur tout notre territoire.
    ça craint.....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]