«Al-Sissi avait pourtant promis la sécurité aux Coptes»

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 27 avril 2017 à 19h06

Quartier populaire d'Izbat an Nakhl, dans le nord-est du Caire. De longues ruelles défoncées et poussiéreuses bordées d'échoppes.

Des immeubles de briques en enfilade qui semblent s'étaler à l'infini et un morceau de ciel jauni par la pollution. C'est ici que Mariam et Attef ont atterri un soir de février, avec pour tout bagage deux valises bouclées à la hâte. Menacé par le groupe Etat islamique, le couple a quitté précipitamment le Nord-Sinaï, dans le nord-est de l'Egypte, où il s'était établi depuis près de quarante ans. «Quelques jours avant notre départ, les militants ont tué sept personnes. A ce moment-là, on a su que c'était fini, qu'il fallait partir», se souvient Attef, le regard perdu. «Mon mari avait un magasin d'électroménager, on vivait bien,…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - «Al-Sissi avait pourtant promis la sécurité aux Coptes»
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]